savons_01

Je ne peux pas dire que je sois écolo quand bien même j’essaie de faire attention à la planète. Je ne suis pas vegan même si je soutiens la cause animale (d’avantage, je vous avouerais que la cause humaine qui m’a toujours parue perdue).

Je suis sans doute pleine de contradictions. D’autres diront tout simplement que je ne vais pas au bout des choses (ce qui est sans doute vrai). Dans tous les cas, je fais des petits efforts par-ci par-là et j’ose espérer que c’est mieux que de ne rien faire du tout. En rangeant et triant dans ma salle de bain l’autre jour, je suis tombée sur des petits pains de savons, qu’on m’avait envoyé pour le blog il y a belle lurette mais que je n’avais au final pas utilisés. C’est simple, j’ai un soucis avec les pains de savons, ils finissent bien souvent tous cra-cras sur leurs supports. Pourtant, en rangeant, j’ai regardé mon flacon de gel douche à moitié vide et je me suis dis qu’après celui-ci, ce serait fini les flacons et que je reviendrais à mes savons.

J’étais sur un marché de créateurs il y a une semaine et je discutais avec ma voisine de stand, la créatrice de la marque Moé, Emeline, qui créé des savons saponifiés à froid dans son atelier dans le sud-ouest. Des savons à la fois jolis, qui sentent bon et bons pour notre peau, sans additifs nocifs ou suremballage. (vous pouvez acheter ses savons, nus ou emballés dans un joli packaging en papier recyclé par Emeline elle-même) Je lui parlais de mon soucis de savons colés à leurs supports (j’en ai testé plusieurs) et elle m’a conseillé les supports en forme de grille, qui laissent totalement passer l’eau et permettent au savon de s’égoutter correctement sans finir à moitié fondu et dégouttant si bien que vous n’avez plus trop envie de vous en servir. Chose dite, chose faite, j’ai même pu faire tester à mon fils un de ses savons, le savon « ti bout chou » au lait de jument et au miel, sans huiles essentielles pour les petits, femmes enceintes et les personnes allergiques. Il a trouvé ça très amusant, forcément, ce savon qui glisse entre les mains et plouf ! plonge dans l’eau.

Chez Moé, j’ai choisi un savon en édition limité « Souvenir do Brasil » à la Mélasse de Canne et Cachaça, avec ses accents citronnés très frais. L’avantage de la méthode de la saponification à froid ? On garde toute la glycérine végétale, ce qui donne un fort pouvoir hydratant à ces savons ! Ici pas d’extraits à 0,0001%, les plantes sont ramenées par Emeline lors de chacuns de ses voyages !

savons_02

savons_03

Et puis il y a le dentifrice. Il y a quelques temps en passant chez Lush, j’ai repéré leur dentifrice en poudre dont j’ai pris un échantillon pour le tester. Le principe m’a bien plu et en y regardant à deux fois, je me suis rendue compte avec la liste des ingrédients, que c’était tout à fait DIYable (faisable à la maison donc) J’ai cherché des recettes sur le net, comparé plusieurs d’entre elles pour être sûre d’avoir de bons dosages, notamment en ce qui concerne les huiles essentielles. Vous trouverez pas mal de recettes ici, pour ma part, j’ai utilisé une base de bicarbonate, d’argile blanche, d’argile verte, d’huile essentielle de menthe poivrée et de clous de giroffles. J’ai constaté que j’avais bien moins les gencives sensibles avec ce mélange qu’avec mon dentifrice habituel. L’utilisation d’un dentifrice en poudre demande un peu plus de délicatesse, histoire de ne pas en mettre partout le matin, il ne faut pas être maladroit et renverser le pot également. J’avoue, les matins où je n’ai pas les yeux en face des trous, j’ai tendance à me réfugier auprès du bon vieux dentifrice en tube de l’homme… De ce côté là, je pense passer par la suite à une version solide, un peu plus pratique mais sans retourner vers les pâtes du commerce !

Enfin, le dernier test dans le genre : le déodorant solide. Alors là, j’ai été très déçue et pas du tout convaincue (et dépitée parce que je me retrouve avec un pain déodorant dont je ne sais pas quoi faire :/) J’ai testé un déo solide reçu dans une Birchbox, avec le côté pratique de l’emballage (mais du coup ça perd un peu de son sens) et un déo solide acheté chez Lush. Pour les deux même premier constat : l’odeur est particulière et forte, personnellement, je n’aime pas du tout ! Deuxième constat, ce n’est pas du tout efficace sur moi. Une véritable catastrophe sensorielle. Entre le moment où j’ai l’impression de puer à l’application à cause de l’odeur du produit et le moment où je sens la sueur parce que le produit est inefficace, merci au’revoir. Vous avez fait des bonnes expérience de ce côté là ? Parce que je suis vraiment preneuse mais à condition de trouver quelque chose d’efficace (même s’il faut le renouveler une à deux fois dans la journée mais pas toutes les heures tout de même !)

xoxo, Jenn

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS