Je vous parlais dans mon Style me Up de lundi dernier de ces vêtements pour lesquels on est pas prête… La jupe tutu, c’était un peu son cas. Et pourtant, c’est pas faute de baver devant depuis la première fois que j’ai pu voir une jupe tutu (Hello Carrie Bradshaw !) Et puis ces dernières années, il y a eu sa réédition, en mode jupe mi-longue, juste au dessous du genoux… Juste canon ! Et je n’ai toujours pas passé le cap. Pour moi, elle fait partie des vêtements qu’on porte « à l’occasion », et pourtant, j’ai pu voir sur les blogs et dans la rue, des looks au quotidien avec des jupes tutu juste superbes et tout à fait portables. J’imagine que c’est comme le rouge à lèvres rouge, une fois qu’on a tenté, on se dit que zut, si on a envie de porter sa jupe tutu, pourquoi pas après tout…

Tout ça pour en venir au fait que, en cherchant une tenue pour la Poulette party pour laquelle j’ai fais partie des chanceuses retenues (et puis ça tombait bien, on était sur Paris ce week-end, il s’agissait juste de rallonger d’un jour), je suis retombée sur des jupe tutu. Bon évidemment une semaine avant, pas question d’en commander une ou d’aller faire tous les magasins, la chance que j’en trouve était bien faible, ou alors, il faut y mettre un sacré prix, telle la jupe Alexandra Greco, ou cette Asos, un peu moins chère (et à la couleur canon, je vais la surveiller celle-ci tout de même). Alors je me suis mise à chercher des tutos, autant vous dire que je n’ai pas trouvé grand chose d’exploitable.

Je suis encore une couturière débutante, et je galère à poser des fermetures, alors une fermeture sur du tulle… ahem. J’ai donc continué à  fouiller avec le mot clé « jupe parapluie ceinture élastique » (parapluie, c’est pour la forme de la jupe), j’ai fini par trouver mon bonheur en termes d’explications, mais en fait, c’était bien plus clair dans mon bouquin de couture (oui, j’ai tendance à googler avant de regarder dans mes bouquins, grossière erreur cette fois).

tutu_01

Donc pour faire une jupe tutu il vous faudra :

– 2mètres de satin (environ, j’ai acheté mon tissus à la louche étant donné que je n’ai rien trouvé de précis, mais je n’ai pas beaucoup de chutes donc j’ai pas trop mal calculé) en 180cm de large

– entre 7 et 9 mètres de tulle fin (le mien était estampillée « voile de mariée », c’est un tulle très fin et souple, attention si vous commandez sur le net à ne pas vous retrouver avec la version rigide) (ici en 3 mètres de large)

– Du fil

– d’un élastique de la longueur de votre tour de taille + un marge de couture et d’une largeur de 6cm minimum (vous pouvez faire plus)

– Une machine à coudre (enfin vous pouvez le faire à la main, mais bon courage pour l’ourlet)

Je n’avais acheté « que » 6m de tulle, je le regrette un peu, j’aurais voulu trois couches de tulles, je n’ai pu en faire que deux.

Ensuite j’ai réalisé mon patron. J’ai utilisé la méthode en demi-cercle.

On va commencer par quelques petits calculs. Notre jupe étant élastiquée, il faut qu’elle puisse passer par vos hanches (n’est ce pas ?), mesurez donc votre tour de hanches.

Ensuite le calcul est simple : tour de hanche/6.28 (2 pi quoi) = R(ayon)

Pour moi, 95/6.28 = 15,2

Sur un morceau de papier de soie, on trace, à partir du bord si comme moi, votre feuille est neuve, sinon tracez un angle droit, un quart de cercle de 15,2cm de rayon.

A partir de ce rayon je vais ajouter la longueur voulue de ma jupe (65cm pour moi, je la voulais juste au dessous du genou) et tracer un arc de cercle entre ces deux longueurs.

Pliez votre satin en deux et découpez deux fois ce patron dans la pliure du tissus (de façon à vous retrouver avec deux arc de cercles donc.

Coupez dans votre satin la bande de la ceinture (tour de hanche + 5cm d’aisance et 2 cm de marge de couture) dont la largeur dépendra de la largeur de votre élastique. J’ai coupé une bande de 12cm.

Répétez l’opération avec le tulle de façon à avoir un nombre pair de découpes. Note : je n’avais pas tout à fait assez de tulle pour mon dernier arc de cercle, si bien que j’ai découpé des quarts que j’ai assemblés après.

Assemblez vos jupes, pour le satin, envers contre envers, on épingle et pique les coutures latérales. Si vous avez une surjeteuse, surjetez le bord pour l’ourlet, sinon, il ne vous reste plus, comme moi qu’à faire un ourlet retourné.

Pour le tulle, il n’a pas de sens, donc assemblez les coutures latérales sans vous en soucier.

Epinglez et piquez ensemble jupe en satin et en tulle.

Le montage de la ceinture :

Repliez de chaque côté de la longueur une bande de 1cm (qui sera prise dans la couture). Repliez aussi les bords extérieurs sur un centimètre (normalement vous avez laissé une marge de couture souvenez vous) Repassez-les.

Placez le bord inférieur de la ceinture sur la jupe. (J’ai fais en sorte à ce que les coutures de la jupe soient plutôt sur les côtés.). Epinglez et piquez.

Retournez votre jupe, pliez la ceinture en deux dans le sens de la longueur, pour former la coulisse, épinglez le bord juste sur la ligne de couture que vous venez de faire. Piquez.

Il ne vous reste plus qu’à passer votre élastique dans la ceinture. Un conseil bloquez votre élastique avec une épingle à nourrice et essayez la jupe pour vérifier que la longueur d’élastique est bien, elle ne doit pas trop vous serrer, mais pas non plus être trop lâche. Piquez l’élastique. Refermez la ceinture à point d’ourlet invisible, à la main.

Je vous l’accorde, la ceinture élastiquée, ce n’est pas le plus joli niveau finition (mais c’est confortable) alors vous pouvez faire comme moi et poser une ceinture par dessus, ça fait un joli contraste rock avec la ceinture imitation cuir en plus ;)

DSC_1263

 

 

(petite danse de la joie post-réalisation)

C’est terminé !

tuto_02

Bon je reviens vous shooter le look complet avec la jupe un autre jour !

 

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS