Me voici enfin avec mes chroniques d’août ! C’est que la fin du mois de septembre approchant à grand pas, il était temps de me lancer !

Au mois d’août, il y a donc eu six romans et trois BD au menu ! Vive les vacances !

Thuata T 2 Le Stùr Rionnag – Jeanne Malysa

 

Quelques mois après vous avoir parlé du tome 1 de cette série, je m’y suis replongée avec plaisir pendant le mois d’août.

Iain est sûr qu’Anaïs n’est pas celle qu’il pensait. Perdant la tête, il rejette Anaïs, qui dévastée rentre à Paris. Pour autant, le virus est toujours là et les deux jeunes gens ont toujours pour mission de trouver le Stùr Rionnag. 

On retrouve avec plaisir Iain & Anaïs en espérant que ce qui fut brisé soit réparé.

Avec des ennemis dont ils ignorent tout et qui sont de plus en plus audacieux:, nos tourtereaux ont intérêt à se rallier et à être plus que jamais unis. Heureusement ils sont bien entourés chacun de leur côté.

La Tribu est une formidable famille composée de membres disparates mais si liés les uns aux autres qu’Anaïs y trouve autant de soutien que Iain après des siens.

L’auteur nous tient en haleine car avec Iain & Anaïs, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Assaillis de toutes parts, ils doivent pourtant se presser de mettre la pain sur la précieuse pierre avant que leur nemesis ne parvienne à ses fins. C’est en risquant leur vie (et celles de leurs proches) qu’ils mèneront leur quête à bien.

Encore une fois, un tome dévoré en se rongeant les ongles d’inquiétude pour les héros, Jeanne Malysa sait nous faire vibrer pour ses personnages et nous empêche de fermer l’oeil pour découvrir la suite !

L’objet livre en lui-même est un beau grand format avec une couverture plus sobre que ce qui se fait dans le genre (il faut dire que le côté fantastique de l’histoire est lui aussi assez subtil) en avec un effet softtouch (vous savez ces pages qui ressemblent à du velours au toucher)

Bonus : Le tome inclus une nouvelle de la série, se passant avant la rencontre des protagonistes.

Passeuse d’âme 1 – Damnée – Lyn A. Lewis

Malédiction. Destin. Trahison.

Les membres de la famille Homes voient les esprits et les manipulent depuis des générations. Erine ne fait pas exception, mais elle a choisi de se détourner de sa famille et d’utiliser son don pour enfermer les esprits malveillants.

Lorsque sa route croise celle de Clayton, tout change radicalement pour elle lorsqu’elle décède subitement et rencontre le Dieu de la mort qui lui propose de poursuivre sa vie en tant que… Passeuse d’âme. Sous la houlette de Clayton, elle va devoir apprendre à maitriser ses nouveaux pouvoirs. Mais elle devra aussi se battre contre sa propre famille bien décidée à lui faire payer sa défection. 

L’auteur nous emmène sur les traces d’Erine et de Clayton, alternant les points de vue si bien qu’on a un aperçu global de la situation même si la narration s’effectue à la première personne. La plume est fluide, agréable et on est touchés par les personnages même si on a plus de mal à cerner le mystérieux Clayton. On a vite envie d’en savoir plus en arrivant à la fin du tome 1. Ca tombe bien le suivant est déjà sorti (et je vous en parle dans les chroniques du mois prochain)

La couverture me parle beaucoup même si ayant pris le roman sur mon kindle, j’en ai moins profité qu’avec un vrai livre.

Fils-des-brumes 3 – Le Héros des Siècles – Brandon Sanderson

Ce dernier tome vient clôturer la trilogie des Fils de Brumes en beauté. Après avoir vaincu le Seigneur maitre et libéré  un pouvoir qu’elle ne comprend pas, Vin combat aux côtés d’Elend pour tenter de trouver les cachettes disséminées par le Seigneur maitre à travers le pays pour remettre la main sur l’atium.

Les Inquisiteurs et les Brumes font de plus en plus de victimes sans que Vin n’arrive à comprendre pourquoi ces brumes qu’elle considérait comme une entité amie est tout d’un coup devenue son ennemie. 

Brandon Sanderson nous mène là où on ne s’y attend pas du tout, retournements de situations l’un après l’autre, on se retrouve aussi perdus que Vin et Elend. 

J’avais pris toute la trilogie sur mon kindle alors j’avoue, je n’ai pas fait attention aux couvertures mais pour avoir fait un tour sur le site de l’auteur, les couvertures originales sont bien plus jolies !)

Toute la trilogie, l’écriture, l’idée, les personnages, l’originalité le package est un petit bijou pour aime la fantasy ! Il y avait bien longtemps qu’une série de fantasy ne m’avait pas fait cet effet « Waouh » !

La Sferia – 1 Abysses de cendres et 2 Le Fléau du sang – Malia Belrun 

Après vous avoir chroniqué Frappe à la porte du Ciel de la même autrice, je ne pouvais pas ne pas me plonger dans la Sferia, la série phare de Malia Belrun. Je me suis plongée dans la Sferia sans même avoir lu le résumé, m’ont suffit la couverture ensoleillée et le petit pitch dessus. Bon il faut dire que l’autrice m’en avait touché un mot lors de l’Imagina’livres donc j’avais une petite idée de ce dont il s’agissait.

Sur l’île de Cayo Principe, le seul volcan encore actif au monde a rendu stérile toutes les femmes au monde, il y a vingt ans maintenant. Vingt ans, c’est aussi l’âge d’Alya, notre héroïne marquée par le feu, protégée par le volcan, la seule femme encore fertile au monde et habitée par le feu. Ce don va attirer la Sféria, une organisation criminelle décidée à détruire le monde tel que nous le connaissons. 

Alya quant à elle, est décidée à se venger du dirigeant de l’organisation qui n’est autre que son propre père. 

Alya est professeure de Karaté dans un complexe hôtelier, on change des stéréotypes niveau métier ! C’est une jeune femme au tempérament de feu cependant, la pression exercée par la Sféria pourrait-elle la briser ? La jeune femme finira-t-elle par triompher de son père ou se laissera-t-elle consumer par ses pouvoirs ?

Dans le tome 2 (la Sféria c’est addictif, on enchaîne directement les deux tomes !), notre héroïne réussi à trouver un mentor pour essayer de maîtriser ses pouvoirs mais la Sféria la met à rude épreuve en faisant passer un mauvais quart d’heure à ses amis. Elle doit de nouveau affronter sa dualité et ruser pour duper son père. Son passé la rattrape également et les solutions qui s’offrent à elle pour sauver le monde sont dignes d’une fin de saison de Buffy (l’autrice en étant fan, on retrouve cette influence sans hésitation lorsque l’on connaît la série)

La Sferia c’est donc, un méchant sadique et maléfique, une héroïne en proie à la dualité, qui a du mal à savoir qui elle est, et comment maîtriser ses pouvoirs, des personnages secondaires intéressants (même s’il y en a un que j’aurais bien baffé à plusieurs reprises) et pleins de contradiction.

Dentelle et Ruban d’argent – Intégrale – America Grace

Dentelle et Ruban d’argent c’est un roman plein de poésie. Il est à la fois doux et cruel, romantique et réaliste. America Grace réussi le pari de créer une ville surréaliste au milieu de nulle part, For Willbrook, ville au perpétuel hiver. On y rencontre les antagonistes, William et sa soeur Hanna, qui nourrissent l’un pour l’autre de tendres sentiments. Mais l’arrivée de la jeune Wendy va mettre à mal le coeur de William.

Et que penser quand les amours de sa vie sont toutes les deux malades et semblent condamnées ?

La plume de l’autrice est pleine de poésie, riche, les mots coulent facilement on est sous le charme. La magie elle-même est douce, c’est un conte que nous livre l’auteur, une jolie féérie qui nous donne l’impression de nous réveiller d’un songe lorsqu’on referme le livre.

La boite à musique – 2 Le secret de Cyprien – Gijé & Carbone

Résumé : Sitôt rentrée de sa première visite à Pandorient, le monde merveilleux de la boîte à musique, Nola ne pense qu’à y retourner. Lorsqu’elle repart en cachette, elle tombe en pleine fête nationale ! Tous les habitants sont en liesse, impatients d’assister à la parade du roi Hectorian Ier. Mais une affaire plus urgente appelle Nola et ses amis : Cyprien, le fils du sorcier Anton, est devenu la cible de fréquents rackets. Qui est derrière ces chantages ? Et dans quel but ?
Il n’y a pas une minute à perdre, car le danger est bien réel… On en veut au roi !

Le tome 2 de la boite à musique nous entraine à nouveau sur les traces de Nola et dans le monde merveilleux de Pandorient. Couleurs, illustrations, que de magie dans ce roman graphique. Je me régale à chaque tome faisant le même voyage initiatique que Nola ! On se demande quand même un moment si le petit Cyprien est réellement un traître quand on se rends compte que les auteurs abordent finalement la thématique du harcèlement. Chaque page a son ambiance propre !

La cathédrale des Abymes – T 1/2 – Istin & Grenier

 

Résumé : 

Sinead a 10 ans quand elle est recueillie par Simon, un templier. Il lui enseigne la prophétie des Abymes : comment les Dieux, lassés des guerres entre le Nord et le Sud, décidèrent de créer une gigantesque faille les séparant. La prédiction dit qu’un jour, une cathédrale reliera les deux empires et que le Messie viendra.
Devenue adulte, Sinead recherche un évangile lié à la prophétie.
Parallèlement, l’architecte Pier de La Vita rejoint la cité Anselme afin d’y régler un litige. Commence un périple des plus dangereux, car lui aussi est lié à la prophétie…

 

Un trait magnifique, des perspectives à couper le souffle et un scénario bien sympathique autour des templiers. Le tout avec une touche de magie, il ne m’en fallait pas plus pour me laisser embarquer dans cette série, d’autant que j’ai du mal à trouver mon bonheur ces derniers temps côté BD. On suit avec plaisir les deux protagonistes principaux tout en se demandant comment leurs histoires vont bien pouvoir se recouper même si les deux sont liées, de près ou de loin à la fameuse Cathédrale des Abymes !

 

 

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS