Il y a quelques jours en attaquant le Phare au Corbeau de Rozenn Illiano, auteure et illustratrice que je suis depuis des années, je me suis rendue compte que je ne vous avais toujours pas fait la chronique des deux premiers romans de sa série Town, auto-édités, que j’avais pourtant adorés ! Je me rattrape donc avec ce bilan intermédiaire #20-2 entre les lectures de juillet et celles d’août !

Petite note : vous trouverez maintenant sous l’onglet « Lectures » une page « Bibliothèque » où je ressence tous les livres chroniqués sur le blog (je ne suis pas remontée sur les anciennes chroniques lectures de mon ancien blog, cela me ferait malheureusement trop de boulot)

 

Town 1  – Tueurs d’Anges

Alors qu’un cataclysme a décimé la quasi-totalité de l’humanité, quelques survivants essaient tant bien que mal de survivre sur une Terre ravagée. L’Apocalypse a sonné et les Anges sont descendus du Ciel pour punir les êtres humains, pourtant, de petits groupes luttent et se liguent pour tenter de sauver ce qu’il reste de l’humanité – et leur peau – et tuer ces Anges.

Ana fait partie de ces gens qui ont la capacité de voir les Anges, décidée à partir dans le Sud (de la France) en espérant y trouver une vie plus facile mais sur sa route des Anges font obstacle. Elle tombe ainsi sur le groupe d’Elias, des Tueurs d’Anges et les rejoints au départ un peu forcée par le Destin. Mais rapidement, il semble y avoir un lien entre Elias, le Clairvoyant, et elle.

Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas vous pourrir l’ingrigue. Moi j’ai aimé le personnage d’Ana, grande gueule, pessimiste mais décidée à combattre et à survivre. Elias… On a parfois envie de le frapper avec tout ses mystères mais on comprends qu’il en a bavé aussi et qu’il n’a pas envie de s’étendre là-dessus… Mais il semble aussi en savoir plus qu’il ne le dit à Ana. Et puis… Ana n’est peut être pas celle qu’elle pense être…

Rozenn Illiano possède une plume incisive, qui dépeint à merveille cette France post-apocalyptique et nous dévoile peu à peu ses personnages comme un effeuillage tout en douceur qui nous révèle leur personnalité, leurs failles, leurs douleurs mais aussi leurs forces. On comprend peu à peu les différents pouvoirs en jeu : les Clairvoyants et autre types de « sorciers ». On a encore du mal à cerner le pourquoi exact de cette Apocalypse mais il ne reste plus qu’à lire la suite !

 

Town 2  – Oracles

Ce second tome se recentre sur Elias et son jumeau astral Oxyde. L’action se passe avant l’Apocalypse et nous permet de comprendre un peu mieux ce qui se passe dans la tête d’Elias et qui il est mais à travers les yeux d’Oxyde dont on apprend une partie de l’histoire et se réfère souvent à Elias, se demandant comment celui-ci s’en sortirait dans sa situation.

On se retrouve dans un monde noir de malédictions, d’auras, de sorcellerie. On y croise des fantômes et des âmes qui semblent manipuler les autres à leur guise pour les modeler.

Oxyde est encore une fois un personnage très intéressant, complexe, et pourtant prêt à prendre sur lui le malheur des autres, pour peu qu’il juge qu’ils en vallent la peine. Et puis bien sûr, les Anges ne sont jamais loin puisqu’on se retrouve avec Lucifer qui traine dans les pages.

Pour couronner ces deux tomes sont illustrés par Xavier Collette alias Coliandre, l’un de mes illustrateurs français favoris depuis bien longtemps. Ce qui donnent des couvertures à la fois tout en sobriété mais qui donnent tout de suite une atmosphère à ces romans !

De petites pépites à aller découvrir sur le site de Mlle Illiano : Onyrography

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS