C’est un gros bilan qui vient conclure les mois de juillet et août. J’ai pris du retard et ne vous publie le billet de juillet qu’à présent mais l’article serait bien trop gros si je lançais en même temps les lectures bien nombreuses du mois d’août !

Au mois de juillet c’est donc quatre romans que j’ai lus. De la fantasy au mystère en passant par un thriller.

Isulka la mageresse – La pierre d’Isis – Dorian Lake

Avec Isulka, je termine les livres achetés au salon de l’Imagina’livres en mai dernier.

Isulka est une marginale, elle s’est elle-même nommée « mageresse » considérant que les termes existants ne convenaient pas pour désigner son art qu’elle pratique dans les cabarets parisiens. Très endettée, elle se met à la recherche d’un mauvais coup et fait la rencontre de Scipione, spadassin vénitien en quête de vengeance. Tous deux se retrouvent à la recherche d’une bague précieuse. Leur employeur, un anglais, semble toutefois ne pas tout leur dire à ce propose car Isulka en espionnant l’actuel détenteur de la bague, apprend qu’elle vaut très cher, plus qu’on ne pourrait s’y attendre de la part d’un tel objet…

Le roman nous fait traverser les bas quartiers de Paris et voyager jusqu’au Caire dans une quête, tantôt par Isulka, tantôt par Scipione qui ne peuvent se supporter l’un l’autre. On y rencontrera des fanatiques persuadés qu’Isis, la déesse Egyptienne peut revenir à la vie grâce à cette bague.

J’ai dévoré ce roman (on parle de mythologie Egyptienne, tout de suite ça me captive) dont l’écriture nous met dans l’ambiance, on adore détester Scipione aux côtés d’Isulka et mépriser Isulka dans la peau de Scipione. On ne s’ennuie pas dans l’aventure et l’écriture est fluide et agréable et pour ne rien gâchée la couverture nous régale d’une belle illustration.  A bientôt pour le tome 2

Parfaite – Caroline Kepnes

Si vous avez vu la série « You » sur Netflix, vous savez de quoi je parle. Si vous ne l’avez pas vue… je vous dirais bien foncez mais franchement, la série peut être dérangeante, donc tout dépend de votre sensibilité.

« Parfaite », c’est le livre qui a inspiré la série et je vous le dis tout de suite, j’ai préféré la série. J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire à cause du style d’écriture, la narration telle qu’elle est convient parfaitement à un format vidéo je trouve, mais j’ai beaucoup plus de mal en livre. Je me suis accrochée parce qu’ayant vu la série, j’avais envie de voir les différences qu’il pouvait y avoir.

En bref, j’ai aimé le scénario (c’est presque le même que dans la série) mais je n’ai pas aimé lire le roman.

« Parfaite » c’est l’histoire d’un pervers narcissique doublé d’un psychopathe. Rien qui sorte bien de l’ordinaire MAIS l’histoire est vue par le psychopathe en question et c’est là que ça devient intéressant. Au lieu de se focaliser sur la victime comme c’est souvent le cas dans ce genre d’histoire on la vit du point de vue de celui que tout le monde considère comme le méchant. (c’est un peu l’idée de Dexter aussi).

Joe va donc craquer pour une fille et est déterminé à entrer dans sa vie coûte que coûte, même si cela implique de l’espionner, d’éliminer son petit-ami voir ses amies si elles se mettent en travers de son chemin. Les personnages sont super intéressants (on les aime, on les déteste, on a parfois même envie que Joe arrive à ses fins), et l’intrigue ohhh l’intrigue est terrifiante au bout du compte. Mon bémol est donc juste le style narratif ;)

Codex 632 – le Secret de Christophe Colomb – J.R. Dos Santos

J’ai enchaîné ce roman près le Dan Brown, alors difficile de ne pas les comparer quand les deux ont la même aura de mystères et de codes à dénouer.

Le professeur Noronha, jeune cryptologue à la vie compliquée (une fille malade, en manque d’argent) accepte de reprendre les recherches du professeur Toscano qui travaillaient pour des américains. Alors qu’il essaie de déchiffrer les notes de celui-ci, il comprends que le professeur Toscano avait mis au jour une vérité dérangeante pour ses commanditaires…

L’intrigue est intéressante : qui était vraiment Christophe Colomb, mais c’est le genre de livres où j’ai du m’accrocher car certaines parties sont exemptes de toute actions et manquent de rythme.

Et c’est tout pour le mois de juillet ! Je vous fait rapidement le retour sur les livres d’août avec peut-être une version vidéo car j’ai quelques romans graphiques et BD à vous présenter en plus. Ca vous plairait en vidéo ?

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS