En avril, seulement deux livres lus et le mois de mai ne s’annonce pas plus productif… Mais… de chouettes lectures.

J’ai commencé le mois avec le premier tome d’une Etude en soie de Emma Jane Holloway, un roman steampunk avec pour héroïne, Evelina Cooper, nièce de Sherlock Holmes qui joue les détectives en herbe dans un monde mêlant mécanique et magie (c’est assez rare pour être souligné, il y a en général peu ou pas du tout de magie dans les romans Steampunk). C’est un mélange subtil et équilibré avec une magie proscrite par les Barons de la Vapeur (que j’ai aimé ce concept aussi). L’héroïne est une jeune fille de sang-mêlé, moitié gitane par son père, moitié de la haute société par sa mère. Sa grand-mère maternelle ayant décidé que sa petite fille devait avoir une bonne éducation, elle se retrouve propulsée dans la bonne société Londonienne Victorienne. Elle n’a a s’inquiéter que de ne pas se faire prendre en train de faire de la mécanique (une Dame ne devrait pas, bien sûr) et de son carnet de bal jusqu’à ce qu’un meurtre ai lieu dans la maison qui l’abrite…

Le roman nous propose une intrigue et un fond intéressant avec des personnages travaillés. J’ai hâte de pouvoir lire la seconde partie puisque l’éditeur a décidé de couper le roman en deux:/

J’ai continué avec Origines de Dan Brown. Je n’avais rien lu de l’auteur depuis bien longtemps et j’ai été plutôt contente de retrouver le personnage du professeur Langdon (qui a le don, comme toujours de se fourrer dans les pire ennuis, lui qui n’a pourtant rien d’Indiana Jones à la base). L’intrigue d’Origine, comme toujours chez Dan Brown, tourne autour de l’art, des sociétés secrètes et de la religion. Cette fois, un éminent scientifique annonce qu’il va faire une déclaration qui va changer la face du monde puisqu’il aurait trouvé et prouvé l’Origine de l’homme et sa découverte n’implique manifestement pas dieu. Inutile de vous dire que l’église n’approuve pas et que les extrémistes prêts à tout sont de sortie dans ce roman !

Robert Langdon, ancien professeur d’Edmond Kirsh, qui vit à Barcelone, est donc invité à assister à la grande révélation de son élève mais celui-ci n’aura pas loisir de terminer son annonce ! Aidé par la directrice du musée où a lieu la soirée et qui se trouve être la future reine d’Espagne, il échappe à la police persuadé qu’il a quelque chose à voir avec le meurtre afin que les révélations de son ami ne soient pas perdues. S’ensuit une course poursuite avec un mystérieux assassin…

Le roman comme les précédents est bien rythmé et Dan Brown nous propose une visite de Barcelone en détail, une intrigue prenante et des retournements de situations inattendus. Encore plus inattendu, le petit côté futuriste du roman (que je ne vous dévoilerais pas ici).

J’ai eu un peu de mal à accrocher au tout début du livre que j’ai trouvé un peu lent dans sa mise en place mais je n’ai pas regretté d’avoir persévéré dans ma lecture !

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS