L’autre jour, j’ai crocheté des éponges Tawashi. J’en avais entendu parlé depuis un moment mais je n’avais jamais sauté le pas d’en acheter. Et puis, je lisais l’article de ma copine Sève sur l’épicerie Ceci & Cela, et comme elle en parlait je me suis dis que tout de même ce ne devait pas être bien compliqué à faire. En cherchant, j’ai trouvé plusieurs tutos et notamment pour les faire à partir de fringues recyclées, avec un métier à tisser fait maison (c’est vraiment très simple, pas besoin pour en faire de savoir crocheter ou tricoter). Sauf que… j’avais en tête de plutôt utiliser les restes de trapilho que j’ai pour certains depuis plusieurs années puisque j’ai acheté mes premiers rouleaux pour faire un tapis pour moi que Lilian m’a vite piqué. Mais qu’est ce que c’est l’éponge Tawashi ? Avec ce nom, vous vous doutez que ça nous vient du Japon déjà. Il s’agit d’une éponge écologique. Réalisée à partir de vêtements recyclés, elle dure (sur le papier) 6 fois plus longtemps qu’une éponge classique, pour nous qui passons souvent un simple coup d’éponge dans la vaisselle pour enlever le gros avant de tout mettre au lave-vaisselle, je me suis dit que ce pourrait bien être pas mal. Alors certes, il n’y a pas le côté qui gratte de l’éponge qui peut parfois être bien utile mais rien n’empêche d’acheter juste une éponge grattoir pour quand c’est vraiment nécessaire.

Bien sûr, on peut utiliser sa tawashi pour la vaisselle mais aussi pour le ménage, j’ai même vu sur certains blogs, des filles l’utiliser pour le démaquillage !

J’ai fais une première Tawashi carrée mais j’ai trouvé ça plus fastidieux finalement que de crocheter en rond, alors je suis vite partie sur ce format, que je trouvais en plus, plus joli.

Réalisation

J’ai commencé par réaliser un rang de 4 chainettes fermées entre elles par une maille coulée. Je fai un jeté et je pars en demi-brides tout en ajoutant une maille chainette entre chaque demi-brides. Je fais le tour jusqu’à ce que mon éponge me paraisse assez grande (ou que j’ai envie de changer de couleur). Pour l’arrêter, je tire une grande maille (qui permettra d’accrocher la Tawashi pour le séchage) et je fais plusieurs noeufs solides avant de cacher le bout du trapilho dans le reste des mailles.

Hop, moins de 10mns plus tard, vous avez votre éponge.

J’en ai tricoté plusieurs parce que le temps de séchange pouvant être long et la Tawashi pouvant aller à la machine, elle pourra être lavée donc entre temps, il faut bien y en avoir une autre.

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS