Alors oui, on me dira qu’avec le soleil, la mer tout ça, je n’ai pas choisi le bon moment pour une coloration, surtout du bleu, mais… trouver un créneau pour le faire a été compliqué et nous avons du décaler le rendez-vous de deux mois finalement ! J’avais évoqué ici une envie de faire du bleu, mais un vrai bleu, pas des reflets sur mes cheveux foncés. J’avais donc pris rendez-vous chez ma coiffeuse pour ne pas me retrouver avec un truc affreux et il a fallu faire deux petits tours pour obtenir ce que j’avais vraiment en tête. Je vous raconte ?

Il y a deux mois donc, je vous parlais de mon envie de passer au bleu qui n’avait pas du tout marché sans décoloration et avec un colorista, coloration que je n’avais pas du tout aimé car le pigment restait en surface et que ce bleu déteignait ne serait-ce que si je passais mes doigts dedans. J’avais donc pris rendez-vous chez Emilie de chez Mily Cut’s. Le rendez-vous a été compliqué à placer car j’aurais voulu au départ me rendre chez elle un samedi, sans enfants donc, mais Emilie faisant les mariées il n’y a pas beaucoup de créneau, le seul qu’elle avait de disponible, je me suis rendue compte quelques jours après avoir pris le rendez-vous que je n’étais en fait pas là… Du coup on a décalé, mais… impossible de trouve un créneau un samedi, j’ai donc opté pour un jour d’école de façon à n’avoir à gérer que Gabriel (qui fut adorable au possible vu le temps que j’ai passé au salon.

Je suis donc arrivée au salon à 11h pour repartir à 15h45. Nous avons commencé par rediscuter un peu de ce que je voulais (nous en avions discuté au téléphone et j’avais envoyé des photos à Emilie) et nous nous sommes rapidement installées pour la décoloration, après avoir légèrement rectifié ma coupe à sec. L’idée était de faire quelque chose façon tye and dye et quelques mèches remontant plus haut, le tout, façon balayage. Nous avons laissé poser la décoloration environ 2 heures je crois, avec un rajout de produit entre les deux (peut être un peu plus, tout dépend de votre couleur naturelle et de la texture de vos cheveux).

La couleur a quand à elle posé entre 30 et 40mn.

Au final, nous avons obtenu un bleu-vert assez pâle, pas ce que nous avions en tête, ni Emilie, ni moi, mais j’ai trouvé le résultat très sympa malgré tout, avec un petit côté Sirène. En revanche, au premier lavage (le dimanche suivant), le tout a davantage viré au vert. Je me suis dis que, comme me l’avais proposé Emilie, un coup de boost sur ce bleu ne ferait pas de mal. J’ai attendu un peu puisque je devais retourner la voir pour Lilian deux jours pour tard, pour en discuter avec elle. Du coup, nous avons tout de suite décidé de remettre un coup de bleu sur cette couleur.

Après 30mn environ de pause supplémentaire, nous avons obtenu le joli bleu que j’avais en tête au début, quasiment le même que l’une des photos d’inspiration que j’avais envoyé à Emilie deux mois plus tôt. Il faut savoir que c’était la première fois qu’elle se lançait dans un bleu, je crois que je l’ai pas mal stressé. (Tu as assuré Emilie !)

A savoir avant de se lancer dans ce genre de couleur

Si vos cheveux sont naturels (sans couleur précédente) c’est mieux, sinon, n’oubliez surtout pas d’en parler à votre coiffeuse. Si par hasard vous avez utilisé du henné, j’aurais tendance à vous dire d’oublier l’idée avant très longtemps !

Le temps de décoloration dépend de votre couleur de cheveux et doit bien sûr être adaptée à votre texture, si vos cheveux sont déjà fragilisés ce n’est pas une super idée. Pour ma part j’ai des cheveux que je qualifie souvent « d’anti-atomique », ils ont vécu défrisages sur défrisages quand j’étais adolescente, pour les avoir bien lisses et sans frisottis et ils étaient à longueur de hanche à l’époque, le tout sans dommage. Je ne craignais donc pas de les abîmer plus que de raison en me lançant là-dedans. Bien sûr, il faut ensuite penser à des soins adaptés, spécial couleur + bain d’huiles pour les entretenir.

Le bleu est une couleur exigeante (comme beaucoup de couleur certes) mais là où la plupart des couleurs s’affadissent simplement, le bleu a tendance à verdir (à cause de la décoloration des cheveux dessous, jaune + bleu = vert), et à faire un truc un peu cracra, ça demande donc pas mal d’entretien par la suite. J’ai d’ores et déjà commandé du bleu (un manic panic et un arctic fox) pour avoir ce qu’il faut sous la main, je vous tiendrais au courant de ce que ça donne !

Je vous ferais aussi un update routine prochainement !

Vous avez déjà tenté les couleurs fantasies ? Vous vous lanceriez ?

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS
Ne loupez plus jamais un article !

Inscrivez-vous pour recevoir des contenus exclusifs : astuces, bonus, tutoriels...

Promis ça reste entre vous et moi ! <3