Ouille ouille ouille ! Le mois d’avril a défilé si vite que je n’ai toujours pas eu le temps de vous faire le bilan des lectures du mois de mars ! Côté romans, j’ai découvert pas mal d’auteurs français ces derniers temps et il se trouve que je les ai enchaînés puisque j’ai acheté (et me suis fait dédicacer ^^) un nombre certain de livres à un joli petit salon du livre de l’imaginaire à Toulouse le mois dernier (L’Imaginalivres, pour ne pas le nommer)

L’Héritage des Rois-passeurs – Manon Fargetton

Cela faisait longtemps que je voulais lire les romans de Manon Fargetton. J’étais au départ à la recherche des « Illusions de Sav-Loar » mais il semblerait qu’à chaque fois que je le cherche en librairie, il est en rupture de stock (il ne me reste plus qu’à le commander). Je me suis rabattue sur l’Héritage des Rois-passeurs et je ne le regrette pas du tout puisque le roman se déroule dans le même univers que les Illusions (le personnage principal de celui-ci faisant d’ailleurs une apparition dans l’Héritage). J’ai été totalement conquise à la fois par la plume de l’auteure, son univers et son inventivité. Je n’avais pas dévoré un roman de fantasy aussi vite depuis longtemps !

J’ai adoré le personnage d’Enora, à la fois fort et fragile, et celui de Ravenn, princesse pas nunuche pour un sous, guerrière et prête à tout pour conquérir le trône qui lui revient de droit malgré les embûches semées sur son chemin. Deux femmes à la fois très différentes et semblables.

Les mondes en miroir, Ombre et Rive (notre monde en réalité) sont construits sur une belle symétrie, avec des répercutions dans chaque monde. Les personnages sont bien exploités (sauf celui d’Axel peut être, qui revient comme un cheveu sur la soupe à la fin) et chacun a une psychologie bien particulière, sont également évoqués la dépendance à l’alcool, l’homosexualité…

Dès que je serais venue à bout de ma pile à lire, je fonce chercher les Illusions de Sav-Loar !

Les Primitifs 1 – Les Agnos – Laetitia Laosakoune

Edité chez un éditeur que j’ai découvert à l’Imaginalivres, les éditions Livresque, le premier tome de cette trilogie s’inscrit dans notre monde, dans un petit village de France. J’ai aimé l’histoire, qui me donne envie de connaître la suite même si le personnage principal, Charlotte, qui semble plutôt naïf au début semble tout à coup devenir bien plus dure et se retrouve un peu trop facilement embarquée dans les aventures qui lui arrivent. Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre quelqu’un comme Adam et sa famille. Les revirements de situation sont très intéressants et pour certains choquants, car on ne s’y attends absolument pas.

Quelques petites choses toutefois m’ont un peu gênée dans ma lecture. Le style de l’auteur n’est pas forcément très fluide à la lecture et l’abus de superlatifs tels la belle brune, le beau brun, la jolie… on a un peu envie de dire stop par moments, on a compris, ils sont beaux ! Dernière chose, l’île de la Réunion fait une apparition dans le livre mais… j’ai eu l’impression qu’on parlait d’une autre île et pas de la Réunion que je connaissais, car (et j’ai même vérifié auprès de mes parents, qui eux, sont natifs de la Réunion contrairement à moi qui n’y ai que vécu un peu), je ne vois aucun endroit où l’on peut sortir d’une forêt dense et arriver sur une plage de sable blanc. De sable noir éventuellement, mais blanc… alors oui c’est un petit détail, mais ça m’a gênée !

Le livre en lui-même est très beau, une jolie couverture brochée avec un effet de double exposition sur la photo, des pages noires qui s’intercalent en début de chapitres, c’est franchement très classe !

Bref, une lecture sympathique, dont je continuerais peut être les suivants, mais je n’en suis pas encore certaine !

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS