Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de faire un bilan 2017, mais c’est l’occasion, pour ce premier article de l’année. 2017 a été en hauts et en bas. L’année a été plutôt positive avec malheureusement quelques sales coups dont on se serait évidemment bien passés.

J’ai fini 2016 sur une décision difficile qui prenait effet début 2017, arrêter ma participation à Sweet Time, qui, malheureusement était devenu trop « time consuming » pour moi. Je savais que je ne pourrais pas continuer à ce rythme là si je voulais avancer dans mes projets professionnels et personnels. Côté professionnel, j’avais fais plusieurs formations en fin 2016 qui me demandait de tout revoir au niveau de mon site pro, de ma façon d’aborder ma communication, ce qui m’a demandé plusieurs mois de travail acharné, mais qui m’a aussi provoqué une mini déprime et un gros passage à vide en février. J’ai toujours envisagé mon activité freelance en étant très polyvalente pour ne pas « me fermer des portes », et lorsqu’en entretien suite à ma formation on m’a expliqué qu’il fallait absolument que je me spécialise et que je réduise, au moins sur mon site, mes activités à 3 catégories maximum (dans un premier temps en tout cas), ça m’a totalement bloquée. Résultat, j’ai passé un mois à me demander ce que j’allais faire de ma vie, jusqu’à ce que mes neurones se reconnecte et que je réalise en regardant les différents jobs que j’avais pu faire, que ma spécialisation était évidente : Ces dernières années, j’ai surtout travaillé sur des identités visuelles. A côté, je ne voulais pas lâcher l’illustration, car je pense sincèrement que c’est ce qui peut faire la différence pour moi avec d’autres graphistes et j’avais toujours en tête de travailler sur des faire-parts.

Enfin, côté personnel, nous envisagions un second enfant, mes activités Sweet Time devenaient par conséquent vraiment incompatibles, il serait impossible de tout gérer en même temps, d’autant que j’avais envie de retrouver un peu plus de temps à accorder à ma famille.

Février, Mars et Avril ont été consacrées à revoir totalement mon site, mon portfolio, faire le tri, étoffer, faire du SEO… C’est aussi dans ces eaux là que j’ai décidé de participer au salon Wed In Geek en octobre, et proposer des faire-parts mais sur des thèmes alternatifs dans des univers qui me parlent forcément.

En avril, nous avons passé une semaine à Rome en amoureux avec mon homme, et c’est aussi à ce moment-là que j’ai su que j’étais enceinte (techniquement, j’ai su l’avant dernier jour de mars ;). J’ai donc annoncé au chéri que malheureusement, je ne pourrais pas l’accompagner à New York comme nous avions prévu, fin octobre. (Le chéri c’est mis au marathon depuis 1 an, il a donc fait celui de Toulouse, celui de Rome, et il a su, le dimanche précédent mon annonce, qu’il avait été tiré au sort pour le marathon de New York). La semaine à Rome fut une vraie bouffée d’air frais dans cette année, libres de nos activités puisque sans enfant, de chouettes visites, un temps estival (sauf pour le marathon où l’homme c’est pris un orage), une belle nouvelle qui nous portait.

Mai et juin ont filé tranquillement avec du boulot et le début de l’été. Avril et mai ont été compliqués pour moi car j’étais épuisée et à plat avec les nausées de grossesse. J’ai passé pas mal de temps à me reposer, par bonheur, le boulot m’en laissant le loisir.

Juillet fut douloureux car j’ai perdu Apollo, qui a été heurté par une voiture. Je n’ai pas repris de chat, pour la simple raison que j’ai perdu mes deux amours à cause de la route devant chez moi et que, étant en maison, il est très difficile de garder un chat à l’intérieur, je n’ai pas envie qu’un autre de mes compagnons se fasse heurter par une voiture. Ca m’est douloureux car j’ai toujours vécu avec des chats et cela me manque atrocement, j’ai l’impression d’un gros vide à ce niveau-là et je regrette que mon second bébé n’aie pas l’opportunité de connaître un peu la sociabilisation et le respect qu’il faut avoir vis à vis d’un animal. Je pense que Ticali n’aura pas suffisamment longtemps côtoyé d’animal pour s’en souvenir malheureusement mais je me souviendrais toujours avec tendresse de son amitié avec Grafite, les premières années.

En août, nous sommes partis en vacances à la plage, Lilian a pu passer plus de temps avec l’un de ses petits cousins, mais en revenant, nous avons trouvé une fenêtre brisé, un volet cassé et de nombreux objets de valeurs disparus. Nous devions repartir dans la foulée pour le mariage de mon frère et je vous avouerais que nous y sommes allés à contre-coeur car nous n’avions pas très envie de laisser à nouveau la maison sans surveillance (bon la probabilité qu’on se refasse cambrioler était moindre, certes, mais c’était psychologique).

Mi-août, donc, mon frère c’est marié, sous un improbable soleil de Bretagne (il pleuvait depuis deux jours juste avant et encore le matin même). Un superbe mariage, une magnifique cérémonie laïque en extérieur, et des discours très émouvants.

Septembre a démarré sur des chapeaux de roue professionnellement, puisque je reprenais avec plusieurs jobs à réaliser et un nouveau client avec qui j’ai bossé les trois mois suivants c’est présenté, j’espère juste que mon interruption suite à la naissance de Mr. G ne me coûtera pas cette jolie collaboration.

Au niveau de ma grossesse, ça a commencé à me peser en septembre. J’avais des douleurs au dos presque quotidiennes, je me suis même retrouvée totalement bloquée par moments. J’étais toujours bien fatiguée, si, à l’intérieur tout se passait bien, à l’extérieur, j’avais juste envie de zoner toute la journée, sauf que, il me fallait préparer Wed In Geek et travailler sur les autres projets, je n’ai donc pas vraiment eu le temps de me reposer. Ca a duré jusque fin octobre. Ensuite, ça a été du bouclage, j’ai du refuser des clients (argh!!!) car il fallait bien se reposer pour de vrai et se préparer à l’arrivée de bébé. J’ai fini par réussir à tout finir mi-novembre et j’ai bénéficié d’une quinzaine de jours de repos avant que Mr G. ne pointe le bout de son nez. Fin octobre, début novembre, j’ai eu l’occasion de passer une semaine de « repos », puisque le chéri est parti à New York avec Ticali.

Il est arrivé le 4 décembre. J’avais dit au chéri qu’il arriverait entre le 3 et le 5 (la sage-femme m’avait prévu une DPA au 14 décembre). Comme pour Ticali, j’ai tenu promesse sur la date. Je vous raconterais cette journée plus en détail dans un prochain article.

Le chéri avait pris ses 3 jours de naissance, ensuite, il a fallu gérer la fin de l’année scolaire de Ticali, je vous avouerais que le vendredi suivant la naissance, le chéri ne pouvait pas l’amener à l’école, il s’est trouvé que Ticali était malade et en soit, ça m’a un peu arrangée car ça m’évitait de devoir faire des aller-retours dans la journée avec un nouveau-né de quelques jours et un corps encore épuisé de l’accouchement.

La semaine suivante, Ticali a attrapé la varicelle, il n’est donc retourné à l’école que les deux derniers jours, pour ne pas rater le noël de l’école et voir les copains, comme il était bien remis. Nous avons eu de la chance, il ne l’a pas attrapée trop forte et a eu de la fièvre juste une nuit et une demi-journée, il n’a pas été couvert de boutons comme j’ai pu l’être quand je l’ai attrapée, un peu plus jeune que lui. Par contre, il m’a fallu gérer, un enfant bien malade et un nourrisson, ça a été sport.

Enfin, pour Noël, la belle-famille est venue à la maison, passer les fêtes, faire la connaissance du petit nouveau. Ce fut sport aussi, moi qui ai l’habitude d’une maison plutôt calme en journée (quand Ticali n’est pas là, car sinon, il occupe l’espace), je me suis retrouvée un peu stressée sur la fin par le bruit environnant et je me suis un peu isolée sur la fin pour retrouver un peu de calme et pouvoir me reposer.

Nous avons passé tranquillement le nouvel An à la maison avec un couple d’ami et un Mr G qui n’a pas voulu dormir ailleurs que dans les bras, il a donc occupé successivement occupé les bras de tout le monde au cours de la soirée.

2018 sera pour nous l’occasion de découvrir la vie à 4, de revivre plein de premières fois avec un bébé, de terminer des travaux dans la maison et pour moi, de voir comment je m’organise professionnellement.

Je vous laisse avec ces quelques dernières photos en mode Starwars du petit shooting en famille qu’on a improvisé le 31 !

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS
Ne loupez plus jamais un article !

Inscrivez-vous pour recevoir des contenus exclusifs : astuces, bonus, tutoriels...

Promis ça reste entre vous et moi ! <3