Hello !

Ca fait un petit moment que je n’ai pas écrit par ici, après une apparition éclair qui remonte à la fin du mois dernier. Non non, je n’ai pas disparu, non non, ce blog n’est pas en train de connaître une mort subite (du moins, je ne crois pas), simplement, j’ai du recentrer un peu mes activités ces derniers mois et donner la priorité à d’autres choses. Il y a une semaine j’annonçais la nouvelle sur instagram, ma petite famille va s’aggrandir en décembre prochain et, contrairement à ma première grossesse, le début de celle-ci a été assez difficile avec les nausées et beaucoup de fatigue. Comme j’ai passé pas mal de temps à prendre le temps de me reposer, le reste du temps, je me suis concentrée sur le boulot, désertant par ici. Mon premier trimestre est terminé (je vous en reparlerais d’ailleurs, pour vous faire un petit bilan de ce début de deuxième grossesse) et je retrouve un peu d’énergie bien que la chaleur actuelle n’aide pas vraiment. (Un passage de l’hiver au printemps puis à l’été normal avec un transition et pas un passage de je mets mon manteau à je crève de chaud semble impossible depuis quelques années, merci le réchauffement climatique). Ecrire ici, partager avec vous m’a manqué même si c’est toujours compliqué de revenir après une absence plus ou moins longue.

Je partage avec vous cette photo de mon annonce de grossesse publiée sur instagram.

grossesse

 

Mon gros regret pour ma précédente grossesse, c’est de ne pas avoir assez pris de photos, il faut dire qu’à l’époque j’étais moins bien équipée pour prendre des photos en pied puisque je n’avais que mon petit compact, et que j’ai effacé la plupart des photos prises par mon entourage (vous savez ces photos où, vous n’êtes JAMAIS à votre avantage, où vous ressemblez juste à une baleine échouée parce qu’on a la bonne idée de vous prendre en plongée ou en contre plongée… C’est déjà pas évident de voir son corps changer comme ça…bref, j’ai détesté la plupart des photos prises pour ma première grossesse et je dois en avoir deux que j’estime correctes). Du coup, j’ai décidé d’en prendre bien plus régulièrement cette fois-ci et je me suis dit que des petits looks ne seraient pas de trop. L’été arrivant, ces premiers mois vont être assez faciles puisque je peux opter pour des petites robes. Dans ma garde-robe de grossesse (contrairement au look que je vous montre aujourd’hui, cherchez l’erreur), je suis partie sur des tenues plus ajustées qu’en 2012, à part pour les jours de grosse chaleur ou les petites robes légères et évasées sont un must. La robe du jour fait partie des robes que j’ai porté il y a bientôt 5 ans, et que j’ai portée après, car ce n’était pas spécifiquement une robe de grossesse. Légère et agréable à porter, elle est parfaite pour les grosses chaleurs. Côté bijoux, j’ai fabriqué mes boucles moi-même inspirée par tout ce qu’on peut voir passer sur la toile à partir de pompoms. La manchette vient de l’e-shop les Renardes, découvert il y a quelques semaines et où vous pourrez trouver pas mal de petites pépites pour des prix totalement raisonnables. Bijoux, déco, maison, papèterie… vous y trouverez de quoi satisfaire vos envies et des idées de petits cadeaux !

Robe Goa (2012) – Manchettes les Renardes – BO homemade (fournitures Arrow Workshop)

Côté coiffure, j’ai de nouveau raccourci mes cheveux avec un carré aux épaules (ils avaient repoussé aux omoplates ces derniers temps). Suffisamment court pour satisfaire mon envie de garder cette coupe que j’ai depuis quelques temps et qui est plutôt dynamique mais suffisamment long pour me permettre de faire des coiffures attachées. J’ai découvert la youtubeuse Milabu, qui change totalement ma vision de la coiffure. J’ai toujours été persuadée qu’il fallait des cheveux longs pour pouvoir faire tout un tas de coiffures et la découverte m’a permis de me dire que je pouvais bien recouper un peu et quand même faire des coiffures sympa. Ce matin, j’ai opté pour une « pull through braid ». Littéralement : natte tirée (pas terrible comme nom hein ?). En fait, c’est une fausse natte, faite à partir de petits élastiques, l’effet est donc plus facile à obtenir qu’avec une natte classique et sur cheveux courts, ça permet surtout de la maintenir à chaque étape parce que le défaut quand on a du court et un dégradé, c’est qu’il est compliqué de faire tenir les petites mèches dans la tresse sans ajouter des pinces de partout (et de finir avec un bon mal de tête).

Je vous laisse le lien de la vidéo de Milabu, vous n’aurez pas spécialement besoin de l’écouter pour comprendre ce qu’il faut faire, donc même si vous êtes un peu allergiques à l’anglais, n’hésitez pas !

Côté make-up, je fais très simple depuis quelques mois. Ceux de mon premier trimestre, parce que je n’en avais franchement pas la force sauf occasionnellement, et que pour me terrer chez moi, ce n’était pas trop nécessaire. Mon fils m’a cependant mis un coup de pied aux fesses il y a deux/trois semaines et m’emmenant dans ma chambre et en me disant  » maman, moi, j’aime bien quand tu te maquilles et que tu mets du rouge à lèvres et que tu mets une robe et ce haut » (le haut désignait ma petite veste de kimono colorée). Mon fils, futur tyran ? Futur make-up artiste ? En tout cas, il aime que sa maman se fasse belle, et il faut dire que je l’ai habitué depuis tout petit à me voir maquillée, même quand c’est peu. Avec la chaleur, le soleil et surtout la crainte du masque de grossesse, mon meilleur ami ces dernières semaines, c’est cet unifiant La Roche Posay de la gamme Anthelios. Rien à voir avec l’écran total qui laissait la peau brillante avec la sensation d’avoir une couche de gras sur le visage que j’utilisais adolescente (mais qui protégeait fort bien).Celui-ci agit comme un « lisseur optique » (c’est la marque qui le dit). Vous vous en doutez, son défaut, c’est qu’il contient des silicones (dimethicone) pour obtenir son effet lissant, il laisse du coup la peau lumineuse et douce. Ses avantages : un SPF 50, une teinte dorée parfaite pour ma carnation actuelle, un effet mat et une haute résistance à l’eau (et donc à la transpiration). Ma peau est plus sèche en ce moment, et le produit fait bien son effet, sans me laisser de zones visibles de déhydratation. Mon conseil : ne surtout pas oublier de se démaquiller histoire de ne pas se boucher les pores à cause des silicones.

Pour le maquillage du jour et sans doute pour la plupart des jours de grosses chaleurs à venir, rien de bien compliqué, mon unifiant Anthelios, un peu de poudre de soleil Clarins, un blush Zoeva, un enlumineur doré en haut des joues, une touche de mascara et mon crayon à sourcils sont mes alliés. Quand l’envie m’en prends, j’ajoute une touche de rouge à lèvres (et ça fait plaisir à mon fils en plus).

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS
Ne loupez plus jamais un article !

Inscrivez-vous pour recevoir des contenus exclusifs : astuces, bonus, tutoriels...

Promis ça reste entre vous et moi ! <3