J’avais envie de lire d’autres romans de John Green depuis ma lecture de « Nos étoiles contraires », et je me suis dis que j’allais commencer par celui-ci, son premier roman : Qui es-tu Alaska ?

71dKMHVi42L

Synopsis : Miles Halter a seize ans mais n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l’insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante.
Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l’instant d’après…

Si « Nos étoiles contraires » m’a émue, touchée, fait effectivement rire et fondre en larmes (plus fondre en larmes que rire d’ailleurs), « Qui es-tu Alaska? » m’a un peu laissée de marbre. On retrouve bien l’écriture de John Green, mais on sent peut être sa « jeunesse » en écriture dans ce premier roman. A aucun moment je ne me suis attachée à un personnage, que ce soit le narrateur ou l’un des autres personnages. A aucun moment leur état d’esprit n’a pu me rapprocher de ce que j’aurais pu moi-même dire ou penser à leur âge, j’ai eu beaucoup de mal à continuer ma lecture. Je l’ai terminée surtout par curiosité, savoir ce qu’il allait bien se passer après ce décompte de temps que l’on a en début de chaque chapitre, même si j’ai fini par m’en douter à un moment donné. Très franchement, je me suis plutôt ennuyée à cette lecture, moi qui ne suis pourtant pas si difficile en lecture. Il faut dire que je m’attendais à ce que comme « Nos étoiles contraires », ce roman me prenne au cœur alors que… pas du tout, les personnages étaient plus pathétiques que touchants…

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS