Il y a à peu près deux ans, je vous proposais un relooking de mon Helmer, ce petit meuble en métal de chez Ikéa, que possèdent de nombreuses blogueuses beauté. Depuis, mon meuble a vécu, déménagé encore et encore, été délaissé et j’ai fini par lui refaire une place dans mon bureau très récemment, pour y stocker non plus mes produits de beauté mais mes affaires de dessin. A l’époque, je vous proposais d’enlever les poignées et de coller un papier coloré sur l’avant, pour lui donner des couleurs.

Ce papier à vécu, et comme je l’avais pensé après collage alors, n’a pas vraiment tenu dans le temps. A force, il était abîmé, déchiré par endroit, sans compter que le système de ruban que j’avais installé pour remplacer les poignées n’était absolument pas pratique (je ne vous parle pas des fois où les rubans restaient à l’intérieur quand je refermais un tiroir et que je mettais 5mn à réussir à rouvrir mon tiroir en me coinçant les doigts dans ceux d’en dessous…)

Il y a deux ans, j’étais très dans la couleur, il fallait que ça flashe et je vous avouerais qu’aujourd’hui je vais plus sur du minimaliste, sur des couleurs douces et agréables, sur des choses dont je risque bien moins de me lasser.

J’ai donc enlevé tout le papier, les rubans, nettoyé les restes de colle au dissolvant (faute de réussir à remettre la main sur mon flacon d’acétone) et poncé légèrement (mais vraiment légèrement le métal, il s’agit de le faire accrocher, pas de le rayer).

La customisation du jour :

Matériel :

– spray de peinture blanche spécial métal

– des peintures acryliques des couleurs de votre choix (ici j’ai utilisé des peintures murales, mint et bleu pâle qu’il me restait de nos travaux)

– du masking tape

– un mini-rouleau, un petit pinceau

– Glue/Ni clou ni vis

1. Recouvrir le Helmer d’une couche de peinture spray blanche, laisser sécher, bomber à nouveau pour obtenir une couche uniforme. (Parce que le Helmer de base est d’une couleur crème/blanc sale pas du meilleur effet.)

helmer_01

2. Plusieurs heures plus tard, voire le lendemain, poser du masking tape pour créer des triangles. Remplir les triangles de couleurs. Laisser sécher une vingtaine de minute, poser une seconde couche, enlever délicatement le masking tape.

Note : Par endroits, j’ai du ajouter des triangles à main levée, pour cacher de petits arrachages de peinture. On peut aussi songer à reposer un joli masking tape dans des tons pastels pour matcher avec et cacher les éventuelles bavures ou arrachages de peinture.

helmer_02

3. Pour les poignées, impossible de remettre la main sur les poignées originales, je me souviens pourtant les avoir gardées mais quant à remettre la main dessus… J’avais quelques poignées en « cristal » achetées chez Casto et non utilisées qui traînaient dans un tiroir, j’ai été m’en procurer deux de plus. Gratter la peinture blanche à l’emplacement des poignées, les coller. Sans gratter la peinture, il n’est pas impossible qu’à la première ouverture vos poignées vous restent en main, à ce moment-là, la peinture se trouvant dessous sera arrachée, il ne vous restera plus qu’à les recoller à nouveau.

helmer_03

helmer_04

C’est tout ! Si je n’avais pas été persuadée de retrouver les poignées originales et donc de les remettre, j’aurais peut être collé des gommettes sur les trous avant de bomber les tiroirs, histoire de globalement les cacher. Mais du coup tant pis, ça laisse mon papier et mes pinceaux respirer !

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS