J’ai des pellicules dans les cheveux depuis l’âge de 18 ans (enfin quelques mois avant, mais on s’en fiche de la date exacte non ?). Elles sont apparues comme ça, du jour au lendemain. Ma maman, à l’époque m’a emmenée voir un dermato parce que les premières crises ont été assez violentes et que sur mes cheveux bruns/noirs forcément, ça se voit bien… La dermato m’a donné un traitement (relativement chiant, je vous le détaillerais plus bas) et nous a expliqué, étant donné que je n’avais pas de problème particulier que cette soudaine apparition était sans doute causé par le stress (et quand j’écris ça, je me dis que décidément, mon corps ne réagit pas bien du tout au stress) sans doute à cause du bac, qui était alors à venir.

Pourquoi je viens vous parler de ça ? Parce que je suis tombée sur un commentaire très gentil sur ma chaine youtube l’autre jour me disant d’aller me laver parce que d’une j’avais les ongles sales (oui pas de bol, c’était pendant ma période onycholyse, dont je parle ici, et … pendant laquelle mes ongles avaient l’air sales et que je ne pouvais pas les cacher sous du vernis puisque c’était ce qui causait le problème en question… le problème semble avoir fini par disparaître à propos, mais je n’ose pas encore tellement remettre du vernis de peur de le voir ré-apparaître) et les cheveux ENCORE plus sales puisque j’avais des pellicules. Une gentille lectrice est intervenue pour expliquer que les cheveux n’étaient pas sales mais que c’était simplement des pellicules, qu’il était juste dommage qu’on les voit dans la vidéo.

C’était gentil certes, mais comment vous dire que quand je suis en pleine « crise pelliculaire » ( j’appelle ça des « nids de pellicules » moi en fait) je ne peux RIEN mais rien faire pour cacher ces abominations. Comme je le disais plus haut, j’ai les cheveux bruns, les pellicules se voient forcément. Je peux m’être lavé les cheveux 2 heures avant que vous pourrez voir ces petites c…onnasses sur mon crâne.

pellicules01

Bref, ce que je souhaitais souligner, c’est que les pellicules ne viennent pas d’une mauvaise hygiène. J’entends bien trop souvent ce genre de réflexions. D’une : de quoi je me mêle. De deux : personnellement, c’est une chose qui m’embête particulièrement. Je me souviens d’un ami (qui à l’époque était encore un collègue que je connaissais tout juste ;) ) qui m’a dit un jour, délicatement, que j’avais de la neige dans les cheveux. Il savait pertinemment que ce n’était pas de la neige, mais il a eu la délicatesse de ne pas me le balancer méchamment.

Qu’est ce que c’est ?

La dermato que j’avais vu à l’époque m’avait expliquée, avec force de schémas le processus créant les pellicules. Déjà, il faut savoir qu’il existe deux sortes de pellicules. Les sèches et les grasses. (dans mon cas, elles sont sèches). Les deux types de pellicules sont un processus de renouvellement du cuir chevelu. C’est de la peau morte qui se détache tout simplement. C’est ce qui arrive à tout le monde, chez les personnes chez qui on remarque des pellicules, c’est parce que le processus ne se déroule pas tout à fait normalement.

Les pellicules sèches, blanches, plates, plus ou moins grandes, se détachent spontanément, elles sont souvent accompagnées de démangeaison (vous vous doutez bien, que si vous vous grattez la tête pour vous soulager, ça accentue le truc ahah) . Ici, ces pellicules apparaîssent parce que la couche basale de l’épiderme se divise trop vite, du coup, elles ne sont pas suffisamment desséchées quand elles remontent à la surface et causent les pellicules.

Les pellicules grasses, elles, sont plutôt jaunâtre, grasses et collent au cuir chevelu (oui c’est glamour tout ça mais que voulez-vous). Elles sont généralement dues à une séborrhée = cuir chevelu + cheveux gras. Elles s’accompagnent aussi de démangeaisons.

ker

(image : http://tpe-vieillissement-de-la-peau-du-visage-1s4.e-monsite.com/)

Comment on s’en débarasse ? (je ne parle ici que de mon expérience personnelle donc des pellicules sèches)

Si vous avez le secret, je suis preneuse. De mon côté je limite la choses comme je peux et au fil de l’expérience que j’en fais depuis 12 ans… Au début, le dermato m’avait donné une solution à faire préparer en pharmacie. Très efficace. Problème ? Il était très contraignant. A appliquer tous les soirs avant d’aller au lit, je ne pouvais pas le faire seule parce que c’était vraiment très liquide, donc compliqué à appliquer, et ça me décolorait draps et taies d’oreillers. Je n’ai donc pas continué. La dermato m’avait aussi conseillé des shampoings de parapharmacie : Ketoderm et autres y sont passés. J’ai du en tester plusieurs avant d’en trouver un efficace. Mais… avec le temps, le cuir chevelu s’habitue et j’ai fini par ne plus trouver de shampoings de parapharmacie qui résolve mon problème. Je suis restée de longues années au Head & Shoulders (mouais), j’ai testé différentes gammes d’anti-pelliculaires mais rien de bien concluant.

Un jour est arrivé la grande tendance du sans-silicones-attention-c’est-le-mal-ça-obstrue-vos-cheveux et le petit mouton que je suis a suivi la tendance. Je me suis rendue compte à ce moment-là que l’absence de silicones me faisait du bien au niveau du cuir chevelu. Les pellicules que j’avais en continu sur l’années, sont devenues moins fréquentes et j’ai d’avantage fais « des crises », soit en période de stress, soit, aux périodes de l’année où il fait très chaud (à l’heure où je vous écris, je me suis lavé les cheveux hier et j’ai juste avant de m’arracher l’arrière du crâne tellement ça me démange).

J’ai testé les produits Lush et notamment Capi’vert, qui pendant un temps, a fait des miracles. Il est possible aussi que ce soit l’action de massage accentué par l’utilisation d’un shampoing solide qui ai vraiment été efficace. Mais encore une fois, c’est personnel, je connais des gens qui ne réagissent pas bien du tout aux shampoings lush et qui se retrouvent au contraire avec des pellicules alors qu’ils n’en ont pas habituellement (mauvaise utilisation ? Réaction aux huiles essentielles?)

J’ai testé la méthode proposé par mon coiffeur à un moment donné, à savoir, me laver les cheveux tous les jours mais avec un shampoing très doux. Bien, mais chronophage. Ca a marché pour moi, mais encore une fois, il faut tester, le fait de laver et donc de trop agresser le cuir chevelu au quotidien peut au contraire accentuer le problème (je pense notamment aux cheveux gras, il est assez connu maintenant qu’il vaut mieux au maximum espacer les lavages)

Je suis revenue à deux à trois lavages par semaines, selon les besoins. Les produits qui marchent pas mal chez moi (mais à utiliser pas plus d’une fois par semaine, voir une fois toutes les deux semaines) :

– le shampoing peeling confort Farida b. Je vous en parlais ici.

– plus récemment, je vous parlais du Scrub de Christophe Robin. Auquel je suis toujours accro. Vous n’avez pas envie de mettre autant d’argent dans un produit, utilisez une poignée de sel marin de cuisine pour vous massez le cuir chevelu tout en l’exfoliant doucement !

– et il n’y a vraiment pas longtemps, le shampoing Low Poo d’Yves Rocher, une crème lavante que j’utilise en milieu de semaine, très doux pour le cuir chevelu.

– Le must et qui apaise vraiment les démangeaisons. L’Ayurvedic Hair oil qu’une collègue du chéri m’avait ramené d’Inde (le soucis, c’est de le trouver en France). En période de crises, je vais un masque en massant longuement mon cuir chevelu avec, que je laisse poser toute une journée, ou toute une nuit (mais là il faut mettre une taie d’oreiller à laquelle vous ne tenez pas trop). Elle apaise quasi totalement les démangeaisons et en bonus, prend soin de mes cheveux.

Je n’utilise plus tellement de produit spécifiques pellicules, qui m’ont pour la plupart déçue. En revanche, il m’est arrivé d’ajouter à mon shampoing quotidien, quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (quelques gouttes dans le flacon plein), cela permet de purifier le cuir chevelu et d’apaiser les démangeaisons.

Masser le cuir chevelu avec le jet de la douche est aussi assez efficace pour alléger votre tête de vos pellicules.

Voilà, j’espère que tout mon blabla aura pu aider un peu celles (et ceux) qui sont malheureusement attaqués par les pellicules et renseigner un peu les autres.

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS