Décidément, ces derniers temps, je suis en plein dans les découvertes d’auteurs français. Cela faisait un moment qu’Arachnae m’attendait dans ma bibliothèque, il a fallu que je sois en panne de lecture pour me décider à le commencer.

4ème de couv : Des ténèbres des bas-fonds aux éclats de la cour royale, la cité d’Arachnae se livre dans toute son horreur et ses excès… Dans le secret des arcanes du palais se joue une guerre souterraine entre le prince Alessio et les Moires, qui remettent en cause sa légitimité. Dans les riches faubourgs de la ville, une secte démoniaque étend son influence sur l’aristocratie décadente de la cité. Dans le Labyrinthe, quartier sordide où se côtoient la misère et le vice, les autorités retrouvent des corps d’enfants torturés. Afin de résoudre ces crimes en série, la jeune bretteuse libertine Théodora doit s’allier à l’austère capitaine de la milice Tigrano Gracci… Se laisseront-ils engluer dans la toile mortelle de la destinée ?

Avec Arachnae, mieux vaut avoir le coeur bien accroché, je ne m’attendais pas du tout, au début à un univers si violent, bien sûr, comme j’ai pris le temps de lire la préface (ce que je ne fais pas toujours) j’étais prévenue, mais je ne m’attendais tout de même pas à… ça. Arachnae est une cité sombre, tourmentée, menée notamment par les Moires, peut être mieux connues sous le nom de Parques (mythologie Grecques => romaine), et un Prince qui ne peut qu’attendre les tours du destin. Car le destin, à Arachnae est inévitable… à moins qu’il ne soit si bien dirigé par les Moires qu’on peut difficilement lui échapper ? Entre complots, excès, rites occultes… on retrouve Théodora, notre personnage principal, une jeune orpheline, épéiste de talent, libertine, et surtout jeune femme décidée à aller contre le Destin, jusqu’à ce que celui-ci s’impose à elle. Elle se retrouve donc à devoir mener une enquête pour résoudre une affaire de disparition d’enfants.

Si l’univers est un univers de fantasy, empruntant pas mal à la mythologie grecque, on se retrouve presque dans un thriller, ayant hâte que la jeune femme puisse résoudre son enquête. Les personnages ne sont pas épargnés, notamment les personnages féminins, (qui, il est vrai, sont plus nombreux que les personnages masculins) qui ne semblent être là que pour être torturés d’une façon ou d’une autre. L’Archipel des Numinées n’est pas un endroit paisible et sympathique, le monde est plongé dans le chaos, que ce soit dans les bas-fonds ou dans les plus hautes Sphères…

La couverture du livre ne gâche rien puisque les éditions Mnémos ont choisi la talentueuse Mélanie Delon pour illustrer la trilogie (oui je suis la fille capable d’acheter un bouquin sans même regarder la 4ème de couv juste parce qu’un illustrateur qu’elle adore a dessiné ladite couverture)

 

En attendant je suis allée me prendre le second tome de la trilogie (ils peuvent se lire indépendamment d’ailleurs) !

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS