La Jelly Sandwich, j’avais vu mais jamais essayé, pas que ce soit compliqué mais ce n’est pas une technique qui me plait particulièrement, je trouve que le « sandwichage » a tendance à affadir les paillettes, et les paillettes faut que ça pète, sinon y a pas d’intérêt ! 

J’ai testé plusieurs vernis pailletés que j’avais à la maison pour arriver à la conclusion que non, il fallait vraiment un vernis transparent (ou presque) avec des grosses paillettes en suspension pour que ça rende quelque chose. Dans ce genre là, j’en ai deux, mon Luxe Effect et un China Glaze avec de grosses paillettes holographiques. Comme je ne voyais pas bien l’intérêt de mettre des paillettes holographiques pour les recouvrir d’un autre vernis, j’ai opté pour le Luxe Effect (en plus que je n’ai pas souvent l’occasion de le sortir, ça tombait bien).

Je vous rappelle le principe de la technique dite « Jelly Sandwich ». On prend deux vernis, l’un avec une texture jelly, plutôt claire (j’ai un jelly rouge, je ne suis pas sûre que ça rende grand chose avec cette technique), et un pailleté (de grosses paillettes plutôt donc). On applique une couche de jelly, une couche de paillettes, une couche de jelly, une couche de paillettes, une couche de jelly… Vous pouvez continuer après mais je ne suis pas sûre que ça ai vraiment de l’intérêt tout de même.

Il faut poser des couches plutôt fines de jelly, car, comme on superpose, il ne faudrait pas se retrouver avec un pâté sur les ongles. 

14Jelly02

14Jelly01

Pour ma part, j’ai sorti « Coton sur ton », de Bourjois etmon Luxe Effect d’Essie donc. Les deux vont bien ensemble pour le coup. Si j’avais eu de grosses paillettes vertes, j’aurais bien tenté avec Amande défilé, ça peux, peut être donner quelque chose.

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS