On est reparties aujourd’hui pour le PCbF ! Le deuxième thème : Gradient. Rien de bien compliqué me direz-vous. Oui c’est aussi ce que je me suis dis. Mais… Ajoutez quelques obstacles :

– un bébé: oui se lancer dans un gradient quand on est seule avec bébé, ce n’est pas la meilleure idée du monde, ou du moins on le fait un peu en se disant toutes les deux secondes « pourvu qu’il ne se réveille pas… ».

– un nombre limité de cotons-tiges pour le nettoyage : parce que oui le Gradient, ça en fout partout, du coup, après faut nettoyer, et le coton-tige est bien pratique. Il m’en restait… 3.

– Un top-coat qui merde et vous oblige à tout recommencer.

Oui, là je n’ai pas été aidée, il faut le reconnaître, j’ai quand même fini par m’en sortir, parce que j’ai un bébé adorable qui fait de bonnes sieste et que je peux distraire en faisant le clown pendant que mes ongles finissent de sécher (bon sauf s’il a faim, mais ça, j’avais assuré le coup !). Le top-coat qui fait des conneries par contre, je ne l’avais pas vu venir, pourtant Maoya me l’avait dit, mais je n’avais pas encore particulièrement eu le soucis, ou peut-être que sur des manucures basiques ça ne se voyait pas. Mais là, le Poshé,il a rétracté mon gradient, laissant la couche de base blanche bien visible dessous… -_-‘

Au final, je vous ai fais un gradient bleu et violet, avec deux petits nouveaux dans ma vernithèques, deux Kiko à 2,50€

Sur mon premier essai, j’ai tenté un stamping en gradient. Un peu de travers comme d’habitude. Sur mon deuxième essai, j’ai voulu tenter des formes, vu que j’avais sorti le scotch pour m’en mettre un peu moins partout sur les doigts !

gauche

droite

kiko

mains

Et puis quand même je vous montre la version ratée, parce que j’aimais bien mon stamping en dégradé. Par contre on voit clairement le vernis tout rétracté du gradient sur les autres ongles :(

rate

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS