(attention article-fleuve) (et en prime une jolie photo des mains de Ticali et son papa, prise par mon ami Bruno)

Il y a quelques temps on me demandait si le fait d’avoir un bébé ne me donnait pas envie de créer un blog de maman. Je répondais que non, car finalement, le blog de maman, je trouve ça très très personnel, on met souvent son coeur à nu dans un blog de maman et si j’ai bien envie de partager avec vous quelques petites expériences de maman, je ne pense pas être capable de vous dévoiler autant, comme on le ferait sur un blog d’humeur.

Par contre j’avais assez envie d’écrire cet article-là, il est bien sûr très personnel, mais je vous ai déjà écris quelques billets de ce style, de temps en temps oui pourquoi pas, mais au quotidien, je ne pourrais pas ;).

Devenir maman donc… Autant vous le dire tout de suite, c’est quelque chose auquel je n’avais jamais vraiment songé, enfin, si, si on me posait la question je répondais invariablement que non, je ne voulais pas d’enfant, juste des chats et des chiens, préférant souvent leur compagnie à celle des humains. Parce qu’un animal voyez-vous, c’est fidèle (bon c’est plus vrai pour les chiens que pour les chats certes), mais jamais une de mes bêtes ne m’a lâchement lâchée, toujours toujours, elles ont été là pour me consoler, tandis que les humains sont prompts à la trahison (oui c’est comme ça que je le vois :p). Oui… j’ai très peu foi en l’être humain… Je dirais que cette attitude m’est restée jusqu’à il y a 3 ou 4 ans, et puis ça a commencé à être moins véhément et puis l’envie a été là.

Je dirais que j’ai quand même eu de la chance dans un sens, mon mari, 6 ans de plus que moi, a toujours plus ou moins voulu avoir des enfants (plus tard), je le savais, mais jamais ne m’a mis la pression à ce sujet (j’en connais qui le font et je pense que ça m’aurait profondément énervée), pareil pour la famille, je n’ai jamais eu droit au sempiternel (alors, les enfants c’est pour quand ?) alors que chéri et moi étions ensemble depuis un bout de temps.

L’envie est venue toute seule, d’elle-même, tout doucement, tranquillement… Et puis la grossesse est arrivée, celle dont je ne vous ai pas parlé ici, parce que au début j’avais peur de ce qui pouvait arriver, l’idée de perdre bébé alors que j’en avais déjà parlé autour de moi me terrorisait (non qu’il y ai eu des problèmes dans ma famille à ce niveau-là, ou qu’on m’ai jamais dit que j’avais une grossesse à risque, non rien de tout ça, mais ça me stressait). J’ai attendu trois mois révolu pour autoriser mon mari à en parler autour de lui et moi-même pour le faire.

Les 7 premiers mois se sont très bien passés, puisque j’ai évité nausées et compagnie. Je me suis retrouvée alitée un mois début-juillet et mise en congé plus tôt que prévu du coup, suite à une infection, et puis j’ai pu reprendre mes activités (enfin si tant est qu’on reprend ses activités à 8 mois de grossesse) en août jusqu’à la naissance de Ticali.

La grossesse, l’accouchement, j’en avais une peur bleue. La grossesse c’est finalement plutôt bien passée, et bizarrement, moi la stressée de tout, je ne me suis jamais sentie aussi sereine…  Et puis les mois ont passé, Ticali a fini par arriver (j’ai été dé-terrorisée de l’accouchement) et certaines peurs ce sont envolées, car mine de rien, devenir parent ça ne s’apprend pas en un jour, on se pose plein de questions, j’imagine qu’on s’en posera par la suite un peu tous les jours.

Devenir maman c’est :

– Apprendre à faire avec beaucoup moins de sommeil

– Sentir son coeur se gonfler d’amour en voyant le regard de bébé se fixer sur vous, vous regarder comme si vous étiez la chose la plus importante au monde.

– Sourire à tout va si comme moi vous avez un bébé qui sourit et rit beaucoup, qui vous regarde, attendant que vous lui souriez pour vous faire le plus éclatant des sourires sans dents (ou un peu avec)

– Apprendre la patience… à plusieurs niveaux, quand bébé pleure et que vous ne savez pas vraiment pourquoi, quand vous auriez envie d’être un peu seule mais que bébé a décidé que non, aujourd’hui, il ne ferait pas de sieste et voulait être dans vos bras.

– Se rendre ridicule pour essayer de faire sourire bébé

– Etre super fière quand bébé apprend un nouveau truc, ou qu’on vous dit qu’il est beau…

– Savoir masquer colère et tristesse pour faire un sourire à bébé qui lui ne comprends pas forcément ce qui se passe autour de vous.

– Sacrifier son repas parce que bébé c’est réveillé, qu’il a faim et que lui, il ne sait pas attendre

– Se sentir responsable de quelqu’un d’autre que soi-même (il y a certaines habitudes qu’on change)

Mais pour moi c’est aussi :

– Ne pas s’oublier et continuer à prendre soin de soi. C’est bête, mais j’ai toujours autant besoin d’être maquillée, de faire des manucures, ça me fait du bien, et une maman qui se sent bien est plus disponible (je pense).

– Continuer à voir les copines. Je refuse de m’enfermer chez moi sous prétexte que maintenant, j’ai un bébé, dès les premières semaines, Ticali et moi on allait se ballader en centre-ville, passer au café pour rejoindre une copine (sans compter que les serveurs du café où l’on va régulièrement avec Sephrenia depuis… 2 ans environ (ou 3 ?) sont toujours contents de voir Ticali.

– Etre deux, sauf quand bébé dort, la journée, je suis toujours deux. Quand on est plutôt solitaire, ça fait un peu bizarre au début, et puis on s’y fait plus ou moins, selon les jours.

– Savoir profiter des moments à deux, avec chéri, sans bébé, de temps en temps, penser à se faire un repas sympa quand bébé c’est endormi, profiter pour aller au resto quand on peut le faire garder….

J’en oublie sans doute, mais c’est ce qui me vient à l’esprit pour l’instant et c’est déjà pas mal…

Voilà, c’était l’article qui ne sert pas à grand chose… et vous, devenir maman ça vous a fait quoi ?

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS