Oui parce que quand même quand je la regarde, elle fait très meuble de conte de fées je trouve, elle est tellement massive et immense que je me sens toute petite assise devant…

Il y a quelques temps, un ami a acheté une maison et j’ai pu voir sur ses photos pré-travaux cette coiffeuse, vieux bois, un peu abîmée par endroits mais mon coeur de beautysta a fait des bonds. Je me suis précipitée et lui ai immédiatement envoyé un message pour savoir ce qu’il comptait faire de la (pas si) petite merveille. Il la vendait pour une somme tout à fait dérisoire étant donné les prix actuels des coiffeuses (qui en plus n’ont rien à voir avec ça…) du coup je lui ai dit de me la mettre de côté.

A l’origine…

J’ai un peu tardé à me mettre à la retaper, car je voulais finir ma pièce d’abord (bureau/atelier/coin beauté…) qu’il faudra que je vous montre à l’occasion d’ailleurs.

Au départ donc, je me suis retrouvée avec une coiffeuse (qui si l’on en croit la date derrière le miroir d’origine date de 1913!!!!!) en bois massif, qui avait plutôt bien vieilli mais avait sans doute manqué d’entretien sur les dernières années, miroirs écaillés (trop pour que je puisse récupérer le miroir principal étant donné mon utilisation prévue), petites pièces manquantes, baguettes cassées, tiroirs un peu de travers…. La chose avait ses défauts, mais rien d’irréalisable à mes yeux (oui, j’aime beaucoup bricoler, surtout sur ce genre de projets).

J’ai donc commencer par poncer… poncer… et poncer. Car on avait non seulement une couche de gras et de poussière accumulée par dessus le vernis bien ancien…

J’ai rebouché les trous, remplacés des petites pièces avec des moulages en plâtre ou de la pâte à modeler (durçissante à l’air), remplacé une pièce en découpant une moulure en polyuréthane (le menuisier me demandant 200€ pour m’en refaire une…), remis des clous là où il fallait, puis j’ai bombé un sous couche spécial bois avant de m’attaquer à la peinture à proprement parler. J’ai joué avec un liseré bleu par endroit pour assortir à mon bureau et pour mettre un peu en valeur les reliefs des sculptures. Au niveau des tiroirs, j’ai posé un carré de velours noir au fond et remis des boutons (des boules de cristal facetés).

Pour la poser pour l’instant ce n’est pas terminé. Je cherchais une console pour la poser, mais jusqu’ici je n’ai rien trouvé qui s’adapte, qui ait assez de profondeur à mon goût et qui ne coûte pas un bras… J’ai donc posé un plan de travail (que mon gentil papa m’a redécoupé à bonne taille) par dessus mon bureau en métal. Ca n’est pas super esthétique l’un avec l’autre mais ça me dépanne le temps de trouver des pieds un peu travaillés à poser dessous.

Voilà comment après avoir longtemps bavé sur les coiffeuses en magasin sans avoir jamais sauté le pas, je me retrouve avec une jolie coiffeuse de princesse personnalisée à mes goûts…

xoxo, Jenn

PS : je vous montrerais très prochainement mes étagères à vernis que mon papa m’aide à fabriquer… ^^

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS