C’est hier, 23 novembre, qu’avait lieu l’ouverture du village, dont je vous ai déjà un peu parlé ici.

15h15 : J’embarque Sephrenia et FrouFrouAndCo, j’allume le GPS et on est parties direction Nailloux.

16h05 : La campagne entre Nailloux et Toulouse est vraiment jolie, la route est agréable, pas trop longue. Mais… nous voici perdues. On a bien pris la direction Nailloux à la sortie de l’autoroute, on voit bien beaucoup de voitures au rond-point mais on s’attendait à voir de gros panneaux, dans le genre de ceux qu’on a à Toulouse, avec les illustrations de Margaux Motin pour nous indiquer le chemin hors ce n’est pas le cas. Du coup on prend a gauche au rond-point, on pousse jusqu’à Nailloux dans le doute…bon… On appelle notre contact qui nous qu’il fallait prendre à droite au rond-point… ceci explique cela. En revenant sur nos pas, on se rends compte qu’il y a des indications au rond-point effectivement mais on s’attendait à tellement plus gros qu’on ne les a pas vues.

16h15 : Après quelques minutes d’attente dans des bouchons pour accéder au parking (oui je suis joueuse, mais je n’avais aucune envie de me garer à 2km du Village, d’autant qu’on devait repartir tard), on trouve une place assez facilement. Les organisateurs ont prévu des gens pour indiquer aux visiteurs les allées où des places sont disponibles.

 

16h30 (environ hein) : Il fait super beau, assez bon encore pour laisser les manteaux dans la voiture, on se dirige vers l’entrée, faisons quelques photos, puis on se rend à l’accueil, pour être accueilli par Morad et Johanna, et le reste de l’équipe qui c’est occupé de la communication pour l’ouverture du village. On fait connaissance, on en apprend un peu plus sur le Village, la façon dont ils prospectent pour les marques (je suis d’ailleurs heureuse de découvrir que la suggestion de mon article précédent a été prise en compte, souvenez-vous je déplorais l’absence de marques orientées beauté).

Vers 17h, on entame notre visite du village. Premier constat, c’est joli et agréable, on a la sensation à la fois d’être dans un centre ville (mais les pavés sont droits et on ne se casse pas la figure comme rue St Rome en talons) et d’avoir tous les avantages d’un centre commercial, tout est facile d’accès, et bien pensé (distributeurs de billets, toilettes…). Premier magasin, premier coup de coeur : les Petites. Je repère un chemisier en soie (j’ai envie de jolies pièces en soie depuis quelques temps). Je regarde, repère, et puis on continue un peu de faire le tour, pour ce genre d’achat, je ne veux pas me tromper…

Un grand magasin Petit Bateau gagne le coeur de Sephrenia et Desigual aussi en fait… Je repère une jolie jupe en tulle et pois chez Naf Naf. On perd FrouFrou chez Haribo et on fait une halte chez Lindt, qu’on dévalise, tout en profitant de leurs délicieux chocolats chauds. Oui nos premiers achats et notre but principal inavoué en allant à Nailloux était Lindt… (Même pas honte).

Quelques enseignes (Tara Jarmon, Diesel), ne sont pas encore ouvertes mais on a déjà de quoi assouvir nos envies de shopping avec ce qu’il y a ! Pour finir, je retourne chez les Petites où j’embarque le chemisier repéré, une jupe en velour et une ceinture (oui bon le 3ème article à -50% m’a eue oui…). Mais je vous reparle de ces achats plus tard, ils méritent un article pour eux.

Plus de 20 000 visiteurs ont foulé les pavés de Nailloux hier et franchement, à part la petite attente pour le parking, ça ne se ressentait pas trop. On était pas bousculées dans les rues du village.

Pour conclure cette journée, nous avons été conviées à un cocktail dinatoire (succulent, réalisé par Gimm, traiteur de Toulouse réputé), interviewées par l’équipe Pinkanova pour leur émission Follow Me et avons pu discuter avec les gens de la communication et de la direction. La nuit se terminait par un concert privé de Laurent Wolf, mais comme on ne voulait pas rester trop tard, ayant un peu de route à faire derrière…

Au final, Nailloux, j’ai aimé, on trouve des enseignes qu’on ne retrouve pas forcément en centre ville, tout est rapproché, ça évite de faire des kilomètres à pieds, et ça permet de faire le tour et de revenir sur les boutiques qui ont pu nous plaire.

Et les prix me direz vous ? Chez les Petites, le chemisier et la jupe étaient à -50%, la ceinture à -75%. Ca me semble tout à fait raisonnable pour des articles de cette qualité (tissus, réputation…). Chez Naf Naf, c’était entre 30 et 70% également. Partout ailleurs c’est à peu près les mêmes prix qui sont pratiqués. Evidemment selon les enseignes c’est plus de l’ordre de 30% que de 70% mais c’était souvent de l’ordre de 50%.

De mon point de vue, ça rend accessible des marques que je considère comme assez luxueuses parce que pas dans mon porte monnaie habituellement (125€ pour un chemisier, je ne peux pas me le permettre, j’aime trop changer de fringues tout le temps, par contre à 62€ déjà, ça rentre plus dans les prix que je peux mettre dans quelques pièces de temps en temps).

J’aurais tendance à dire que le choix d’aller à Nailloux ou au centre ville est très différent. Le centre ville, pour moi qui habite à deux stations de métro, c’est pratique, je peux y aller n’importe quand dans la semaine. On y trouve de tout, c’est l’occasion d’aller dans des enseignes « classiques » (H&M, Zara, Etam…). Nailloux se sera bien sûr un peu moins souvent peut-être parce qu’il faut faire le déplacement et que c’est un peu plus luxueux, n’empêche quand on veut acheter une belle pièce, et qu’on préfère pouvoir les essayer, c’est le meilleur endroit.

Le chéri doit renouveller ses costumes pour le boulot cette année, je pense que je vais l’emmener à Nailloux d’ici janvier, ce sera parfait pour lui qui aime les costumes bien coupés ! (et pendant qu’il essaiera ça me donnera une bonne raison d’aller squatter la boutique des Petites… comment ça je vous gonfle déjà avec cette boutique ? Vous n’avez pas fini d’en entendre parler parce que je compte bien me constituer une garde-robe là-bas!)

On a peut-être un manque pour l’instant dans le choix des chaussures, et le côté habillage enfant où le choix m’a semblé assez restreint. On pourrait peut-être penser à un peu plus de bijou fantasy (genre Accessorize qu’on ne trouve en France qu’à Paris il me semble).

Merci à Johanna, Morad et toute l’équipe Nailloux qui ont été absolument adorables pendant tout le temps où nous étions là bas !

Le site du Nailloux Fashion Village

xoxo, Jenn

Facebook
Facebook
Instagram
Twitter
YouTube
YouTube
Pinterest
Pinterest
RSS