De l’art de porter des talons

J’entends souvent des copines/collègues me demander si mes talons ne me font pas mal aux pieds, comment j’arrive à marcher avec ça, voir me dire que je suis « courageuse »… A ces questions je réponds généralement que j’ai l’habitude, qu’en général mes problèmes de douleurs aux pieds ne me viennent pas de la hauteur de talon mais de la forme de chaussures (il m’est aussi bien arrivé de récolter des ampoules dans des ballerines qu’avec des talons)… C’est notamment cet article qui m’a inspiré celui-ci, et plus particulièrement ce passage qui m’avait accrochée :

« Toutes les femmes ont des ballerines. Ou presque car il y a quand même des talons exclusives (des filles qui portent que des talons) mais celles ci ne doivent pas marcher dans la rue, dans le métro, dans le gazon… Ces filles ne marchent pas tout simplement. »

Comme j’avais répondu à la blogueuse sur twitter, je n’étais pas d’accord avec cette affirmation. Il se trouve que justement ce jour-là, je venais de me faire la journée de déplacement (donc avion, valise à tirer jusqu’à l’hôtel…) sur des talons de 10cm, et que chez moi (et plusieurs amies qui se reconnaîtront sans doute en lisant cet article) ce n’est pas un cas isolé.

A « toutes les femmes ont des ballerines », je répondais que ce n’était pas forcé, il y a encore un an, j’étais totalement réfractaire aux ballerines. Déjà j’ai un grand pied, (enfin je fais du 39, y a pire certes mais…), du coup, il faut trouver des ballerines (même combat pour les tongs), qui ne me fasse pas des palmes. En plus, plus les années passent, plus j’ai l’habitude de mes talons, et plus j’ai du mal à marcher dans du plat. Je me suis rendue compte de ça il y a deux ans, dans mes placards, plus une seule paire de chaussures plates (à part mes tennis, que je mets… trèèèèèès rarement), et un jour où j’ai acheté une paire de chaussures plates, pour le côté pratique, et que j’ai du marcher un peu je me suis retrouvée avec une douleur très intense sous la plante du pied… C’est pas compliqué, à force de marcher dans des talons, vos pieds prennent l’habitude, et au bout d’un moment, si on alterne pas, ça peut devenir très douloureux de marcher dans du plat.

(pas de doutes, c’est bien une fille)

Je vous avoue, qu’à ce moment-là je ne me suis pas forcée, j’ai repris ma vie en talons sans chercher plus loin.

Honnêtement, je porte des talons depuis super longtemps.

Petite, je piquais les talons aiguille de ma mère pour jouer dans l’appartement (comme ma mère fait une petite pointure, c’était pratique), à 16 ans, j’avais déjà une paire de talons de 10 (gros talon carré et à plateforme), parce qu’il se trouve que c’était la mode, que j’ai une maman qui était très tolérante là-dessus et qu’on ne nous empêchait pas grand chose niveau tenue à la réunion (il y avait juste une longueur minimum de jupe). Je ne les portais certes pas tous les jours, mais j’adorais ces chaussures de jeune femme, (argentées en plus, bien bling bling :p) et je les sortais en général le mercredi, où on avait qu’une demi-journée de cours. Sinon j’avais la plupart du temps  5cm de talons, compensés ou non. Adulte, j’ai continué et j’ai de plus en plus augmenté la hauteur de talons. C’est simple, une fois qu’on arrive à marcher dans du 5, on passe à du 8, puis au 10 et éventuellement on tente le 12 (perso, je ne tenterais pas plus haut parce que là la cambrure est dure à supporter toute une journée je trouve).

Evidemment, je ne vous dis pas de faire porter des talons de 10 à vos adolescentes hein. Dans certaines écoles les talons sont mêmes totalement interdits. Bref chacune fait ce qu’elle veut à ce niveau là, il se trouve que moi j’avais déjà une paire haute, achetée pour un mariage à l’origine et que mes parents n’y voyaient pas d’inconvénients.

Tout ça pour dire qu’on porte des talons surtout parce qu’on se sent à l’aise dedans, pas pour faire plaisir à son homme, en mettre plein la vue à je-ne-sais-qui… Et que oui, c’est une question d’habitude, mais qu’il ne faut peut-être pas espérer passer du plat à 10cm d’un coup. Si vous avez envie de vous mettre aux talons, allez y progressivement, commencez par des talons de 5cm, ronds ou carrés, pas aiguille (sauf si vous vous y trouvez à l’aise). Mettez les déjà des jours où vous n’avez pas trop à bouger. Et progressivement si vous vous sentez à l’aise, passez à un peu plus haut…

Je vois parfois des filles dans des talons hyper hauts, qui marchent les pieds en canard, le talon oscillant comme si elles allaient se briser la cheville. Est-ce que c’est la première fois qu’elles en portent ? Les ont-elle mis juste parce que « c’est joli » mais sans réfléchir à ce que derrière il faut se déplacer avec ? Les talons c’est censé être joli mais dans ces cas-là mesdemoiselles, laissez-moi vous dire que c’est juste ridicule. Mieux vaut être dans du plat et avoir une jolie démarche plutôt que d’essayer de jouer les femmes fatales et d’avoir l’air de risquer de tomber à chaque pas (non c’est vraiment pas sexy)…

Moi j’aime me sentir aérienne dans mes talons, j’aime le galbe de mollet que ça fait quand on est en jupe et l’allure que ça me donne. Mais surtout, je me sens à l’aise avec, si j’ai une paire qui me fait douter, un talon dont je me dis que si ça continue je vais tomber, je ne le porte pas, c’est aussi simple que ça. On ne va pas non plus se faire violence pour porter des talons… Il y a certains jours où je n’ai tout simplement pas envie de porter des talons, je vous rassure, et maintenant, j’ai une paire de ballerines dans mon placard quand même ;)

 

Petites astuces :

- Ne JAMAIS acheter une paire en se disant « elles se détendront ». Il faut être réaliste, les chaussures se détendent finalement rarement à moins de les porter tous les jours et une fois qu’on a choppé de grosses ampoules avec, on a aucune envie de les remettre.

- Ne pas hésiter à essayer et à marcher comme si on marchait dans la rue, pas juste se mettre debout et regarder dans le miroir.

- Poser des semelles/protège-talon dès qu’on en ressent le besoin. Les lady’s secret sont vraiment très bien, j’en achète systématiquement une paire quand j’achète des escarpins, certes on ne peut pas les recoller ailleurs mais au moins, une fois le talon protégé on est tranquille. Pareil pour les semelles un peu dures sous la plante. (monoprix, André,…)

- S’encrémer les pieds de crème Akiléine Sport (parapharmacies) pour les chaussures qui vous échauffent un peu les pieds.

- Si vraiment, obstinément, vous avez acheté une paire qui vous serre, s’il s’agit de cuir, il existe une mousse « Strech » chez Mister Minit (et peut-être d’autres marques/cordonnier), qui peut vous faire gagner un peu de confort.

- Si vous n’êtes pas sûre de vos chaussures, pensez à emporter une paire de ballerines dans votre sac/voiture/tiroir de bureau.

- Quand je porte des escarpins, il y a un moment où j’en ai marre et où ça me sert, au bureau je n’hésite pas à discrètement enlever mon pied de la chaussure à demi ou totalement histoire de leur donner du répis.

- Pensez à emporter des pansements dans votre sac à main (habituée aux douleurs la semaine dernière sur Paris, j’ai filé des pansements à une fille qui était hôtesse sur un salon et devait faire sa deuxième journée avec une paire de chaussures neuves et n’avait pas de pansements pour protéger les ampoules déjà faites) Rien de pire que d’essayer de marcher sans se faire mal à des ampoules à vif.

- Je dirais encore jamais, mais au moins évitez, de porter des chaussures neuves pour une occasion (entretien/mariage/soirée), rien de pire pour saper votre concentration/bonne humeur que d’être en train de décéder des pieds. Essayez de les porter un peu avant, voir de les tester pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Exemple : les chaussures de mariées, on vous dit toujours de les porter pour les faire. Mais en général, on ne fait que marcher avec, et pour ne pas les âbimer, on les porte chez soit, donc, pas en situation réelle. J’ai eu la bonne idée de porter mes Melissa pour un court de danse, histoire de vérifier qu’il n’y avait aucun soucis en dansant… J’ai passé la soirée sur le banc, les lannières à l’arrière tombaient quand je faisais des pas de danse, les chaussures glissaient, je manquais de tomber.

- Je marche certes très bien dans des talons mais quand je suis pressée parce que je suis un peu partie en retard, que je sais que je vais marcher vite, limite courir, j’évite quand même.

- Ce n’est pas forcément la peine d’acheter des chaussures à 200€ pour qu’elles soient confortables. J’ai déjà fait cette tentative et à part avoir eu l’impression de m’être faite arnaquer ça ne m’a pas aidée. Dans mes placards, j’ai de tout, des chaussures à 9€, d’autres à 120… Côté confort il n’y a pas vraiment de différence (côté durée de vie oui).

Souvenir :

Mes richelieues André. Magnifiques, l’une des paires les plus chères pour lesquelles j’ai craqué. Contente de moi, je pars au boulot. 40mn de RER, (j’étais à Paris), 10mn de marche. Je suis arrivée au boulot limite en pleurs, des ampoules à vif sur les côtés des pieds et à l’arrière, des deux côtés. Un collègue très gentil a été m’acheter de gros pansements au casino du coin. J’ai passé la journée pieds nus et n’avait aucune envie de remettre ces chaussures le soir venu. Elles ne se sont jamais détendues. Je les portes avec des protections pour éviter les ampoules mais au bout de 4 ans, (ça par contre y a pas à dire hein, quand on y met le prix la durée de vie est considérablement allongée) elles ne se sont jamais détendues.

Des boots Pimkie : de vrais chaussons, payées 14€, je n’ai jamais eu une ampoule, une seule douleur avec. Bon par contre au bout de deux hivers, elles étaient plus que ruinées.

- Comme je disais plus haut, n’essayez pas de porter des talons trop hauts si vous ne vous sentez pas à l’aise dedans. En marchant dedans n’importe comment, vous risquez de vous faire mal (chevilles, dos (déjà que pour le dos, c’est pas le top), genoux…).

 

Voilà c’est à peu près tout ce que je peux vous dire ;)

xoxo, Jenn

P.-S. : en fait je viens de me souvenir d’une paire de compensées très haute que j’avais en 4ème, j’avais même fait un match de tennis à l’école avec (on était censés avoir natation, j’avais pas de tenue de sport, et je vous mets au défis de faire du tennis sur du béton pied nus à la Réunion, par 40°  :p )

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 Responses to “De l’art de porter des talons”

  1. Sandrine dit :

    Personnellement je n’ai pas de ballerines lol (par contre, j’ai des docs, que je porte a toutes les sauces).
    Je te rejoindrais sur le fait que souvent les douleurs et inconforts viennent surtout de la chaussure et non de la hauteur. Par exemple j’ai mal aux pieds avec mes talons de 8cm chez tuk, alors que je porte des escarpins de 12cm chez New Rock, parce que les NR sont plus confortables et mieux foutues. Du coup, pour mes chaussures a talons, je suis assez monomaniaique et je ne m’en achete que chez des marques « sures » pour moi, des que je sais que je peux acheter sans risque : Docs, New Rocks ou Neosens.

  2. Plume dit :

    Merci Jenn j’ai juste adoré ce billet :)
    Moi je suis assez infidèle avec les chaussures, je passe des plates aux compensées en passant par les talons hauts sans difficulté, des paires à 10€ à celles à 140 et toujours avec plaisir !
    Je fais par contre malheureusement partie du clan des « pieds très fragiles », j’ai la chair tendre aucune corne et je fais systématiquement (ou presque) des ampoules et des échauffements dans mes neuves… C’est le prix à payer à chaque fois !
    L’astuce des ballerines dans le sac est vraiment bonne, à Paris çà m’arrivait souvent d’en avoir une paire de secours, et rien que de l’avoir psychologiquement çà rassure même si au final on ne change pas de chaussures !
    Je note la fameuse crème dont tout le monde dit tant de bien pour mon prochain passage en para !

    Merci :)

    • Jenn dit :

      @Plume, Je suis comme toi, les ampoules sont quasiment systématiques dans des chaussures neuves… :( l’akiléine marche vraiment bien, ça facilite après faut pas non plus s’attendre à des miracles si on insiste trop mais ça m’a évité bien des douleurs.

  3. Super article, en plus depuis ton tweet j’ai pensé plusieurs fois à toi et je me suis motivée la semaine même à porter plus de talons au boulot. J’ai moi aussi des petites semelles que je mets pour ne pas avoir mal, très efficace.

    merci pour ta réaction, c’est top je trouve de donner toutes notre avis

  4. Ellana dit :

    Bel article ma foi !

    Personnellement, je me mets doucement aux talons, je commence « calmos ». J’ai des petites bottines Pimkie qui doivent faire 3 centimètres, et 2 paires de bottines à 5cm, mais avec un talon bobine, que je porte lors des demi-journées de cours et à la maison pour m’habituer.
    Vu ma taille (1m78 quand même) et ma poiture (40, 41, voir 42 selon les marques, et j’ai la base du pied un peu large), je ne pense pas que je tenterai plus (j’ai déjà peu d’équilibre, alors ne tentons pas le diable XD)
    Sinon, j’ai un paire de basket un peu classe, et des fausses converses (et même une paire de fausse converse qui me fait des ampoules XD), pour les jours plus « cool » (l’avantage de la fac, c’est qu’on s’en fiche XD)

    Pour le moment, mon souci avec les talons, ça n’est pas les ampoules (et pourtant, je sais que j’ai la peau des orteils ultra fine, le petit orteil est traumatisé), mais surtout la plante du pied, là où tout le poids est transférer avec des talons. Mais je pense qu’à force de porter des talons, ma plante de pied s’habituera … J’espère que ça sera le cas haha !

    • Jenn dit :

      @Ellana, En fait, dis-toi qu’avec une grande taille, tu es au contraire plus avantagée qu’une petite taille, en effet, quand tu es perchée sur des talons, tu as une plante de pied plus longue. Donc plus de zone de pied posé au sol, ce qui veut dire plus de stabilité qu’une fille qui a un petit pied. (Ce qui ne veut pas dire qu’un petit pied n’a aucune stabilité hein, pour avoir une maman et une amie qui font du 36, c’est pas du tout le cas, c’est juste qu’un pied plus long a tout de même un avantage dans ce cas)

      Pour ta plante de pied, ça vient sans doute des semelles trop dures, ou du frottement causé par le fait que ton pied soit en extension sur la plante.

      N’hésite pas à t’acheter soit des semelles en silicone que tu pourras transférer d’une chaussure à l’autre, soit, si ton budget te le permet, d’acheter des lady’s secret spéciales pour cette zone du pied.

  5. Jube dit :

    Très chouette article :)
    J’ai souri à la lecture car je me suis aussi rendu compte que je n’avais plus de chaussures plates (du moins pour l’hiver) et que du coup il m’arrive de faire des trucs improbables en talons (genre un déménagement). Mes soeurs et certaines de mes amies me demandent aussi régulièrement comment je fais pour marcher avec mais oui c’est vraiment une habitude et je me sens bien mieux en talons qu’à plat.

  6. Ellana dit :

    Merci pour le conseil ! J’ai commandé il y a peu un « lot » Lady Secret, mais j’avoue que je ne sais pas trop lequel je devrais choisir (j’ai le No Scratch, et le No Crash qui me paraissent bien pour la plante des pieds – les deux autres sont le No Pain pour l’arrière du talon et le No Shock pour le talon lui-même)
    J’avais déjà utilisé le No Scratch sur une vieille paire que je ne mets plus, mais j’avoue que je ne sais plus si ça fonctionnait ou pas XD
    (mais je chercherai des semelles en silicone, rien que le nom fait u pied à mes pieds haha)

  7. chouby36 dit :

    Bonjour les talons!!! je trouve sa jolie sur les autres filles, sa leur donne une allure un trucs de dingue mais moi je trottine je ne marche pas je trotte (attention je ne cours pas j’ai horreur de sa) mais je fais ce qu’on appel de la marche rapide . Je double tout le monde sur les trottoirs .
    J’ai toujours l’air pressé alors que non en faites j’ai toujours marchais méga vite mais je suis a plat . Je ne supporte pas les talons , j’ai essayé compensé je me tordais les chevilles une horreur j’achete de belle bottes a talon compensé mais elle reste dans le placard car c’est juste pas possible . Mais je reverais un jour de pouvoir les porter !!! Mais faut pas rêver je suis trop bien dans mes bottines , mes ballerines, mes baskets…

    • Jenn dit :

      @chouby36, Ahah, non mais je trotte aussi. Je ne supporte pas les gens qui marchent lentement devant moi, font des zigzag ou autre. Seph te dira que régulièrement elle se retrouve obligée de me dire de ralentir alors que pour moi je suis déjà en mode ballade (mais j’ai les jambes plus longues aussi donc bon:p). J’ai toujours trotté. Ma mère trottait, du coup, petite je lui courais après (je me souviens encore des maitresses de maternelle un jour qui lui ont fait la remarque).

  8. Ellana dit :

    Merci pour le conseil ! Je vais aller les mettre, je me demandais quelle protection mettre dans quelle paire haha
    (je suis pareille, je courais après ma mère, du coup, maintenant, je trace haha !!!)

  9. Sephrenia dit :

    Oh purée, Seph, elle passe sa vie à faire ralentir la Jenn en furie qui galope (dès qu’elle aperçoit du bleu dans une boutique surtout). Et pourtant, une Seph, ça trotte (et sur des talons, avec un 36, suffit d’adapter la forme/hauteur de ses talons à celle de ses pieds).

  10. La Boule ( pseudo) dit :

    je me suis mise aux talons progressivement sur les dernières années, avec joie et bonheur, en ayant toujours une paire ou deux de chaussures de rechange dans mon bureau ( soit en secours si j’ai décidé de garder mes chaussures fermées, soit en chaussures ouvertes si mes pieds crient à l’incendie!), quel bonheur et en mai , patatra ( au sens propre comme au figuré), une bonne entorse de cheville ( en baskets en plus ça craint) et tout est à recommencer! j’ai passé l’été à plat en Birkie’s mais me rattraperai l’an prochain!

  11. Chat-Mallow dit :

    C’est marrant moi aussi à l’adolescence j’ai eu ces fameuses grosses compensées! lol avouons quand même que c’était pas très chic! lol… sinon j’ai beaucoup aimé ton article. Personnellement les ballerines me font plus d’ampoules que les talons, et je ne trouve pas ça très flatteur surtout quand on fait ma taille de mini pouce.
    Comme tu dis les protections sont importantes, le choix du talon aussi mais j’aime beaucoup les chaussures avec une petite plateforme devant. Non seulement elles atténuent la cambrure mais elle protège aussi un peu l’avant du pied des chocs. Bref, c’est aussi une question d’habitude, une fois qu’on a trouvé son type de paire, on peut même faire un sprint avec sans soucis! Par contre les rues pavées toulousaines sont parfois un peu chiantes en talons j’avoue… non?

    • Jenn dit :

      @Chat-Mallow, Les rues pavées sont chiantes en talons mais je te rassure c’est pas réservées à nous autres Toulousaines. A Bordeaux et Paris par exemple c’est le même combat… Le pire avec les rues pavées c’est quand même quand t’essaie d’y trainer une valise lourde par contre ;)

      PS : non ces grosses compensées n’étaient pas chic du tout :p

  12. Sephrenia dit :

    Je m’insurge, des compensées; ça peut être chic. Namého.

    • Jenn dit :

      non mais là en l’occurence je parle des grosses compensées à ENORME talon carré, avec une plateforme à la limite du travelo, ja t’assure que c’était pas classe du tout. (Pas des compensées en général)

  13. La Boule dit :

    et comment !!
    J’adore le commentaire sous la photo »pas de doute c’est une fille »! moi les miennes quand elles s’approchent de mes chaussures c’est pour y laisser un cadeau ( ver de terre, bouchon d’oreille mousse, élastique …)
    aurais tu réussi à convaincre ton mari de garder cet amour de boule de poils blanche ( qui a bien grandi déjà )? c’est tout le mal que je te souhaite ( et que je lui souhaite):

    • Jenn dit :

      @La Boule, non ici elle cherche seulement à jouer avec les lacets en vrai. (Les cadeaux ce sera pour quand on aura un jardin;) ) Ecoute pour l’instant la boule de poil joue de tous ses charmes et il semblerait que oui, elle reste chez nous (de toute façon, je n’ai trouvé personne voulant d’un chat donc…)

  14. Emeline dit :

    Bonsoir Ladies,

    Je suis moi aussi une inconditionnelle des talons de 5cm min.

    J’ai essayé les ballerines mais je trouve que çà ne me va pas…

    D’ailleurs j’ai des vues sur les escarpins Vivian Westwood pour Melissa (en noir ou en rouge je ne sais pas encore).

    PS : j’espère que tu vas pouvoir garder la p’tite boule blanche

    • Jenn dit :

      @Emeline, les Melissa sont très confortables, si en plus tu trouves à les acheter avec une promo c’est encore mieux ;) (pour ton portefeuille hein)
      La ptite boule blanche comme je disais juste au dessus devrait rester chez nous;)